Fiche n° 354 : Révélations de Jenkins, Ramos et Olea

Publié le par C...

Couverture :

Résumé :
Amateur d’histoires de complot et fumeur invétéré, Charlie Northern est sans doute l’un des meilleurs détectives de Scotland Yard. Comment aurait-il pu imaginer que la venue impromptue d’un ami allait bouleverser sa vie ? Cet ami, un jeune cardinal, lui annonce la mort mystérieuse d’un haut dignitaire du Vatican, successeur présumé du Pape. Destination : Rome ! Y trouvera-t-il des indices au coeur de ces bâtiments réputés pour conserver leurs secrets ? Nul ne sait, mais certaines personnes semblent avoir des choses à cacher…

Informations complémentaires :
Tome 1 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=18653
Tome 2 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=20331
Tome 3 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=30871

Mon avis :
       La nuit, une forte pluie, Le Vatican. Une homme d'Eglise chute, s'empale sur une barrière, lâche un médaillon en expirant. Du sang, beaucoup de sang, et toujours cette pluie. Moment de confusion, phrases en latin, et soudain, changement de cadre. Un appartement londonien, un homme, Charlie Northern.

       Une chose est sûre, les auteurs de Révélations savent gérer une introduction. Très vite, le cadre et l'ambiance sont posés. En guise de héros, un flic anglais marqué par son cynisme, ses répliques cinglantes, sa clope au bec, son absence de foi et sa fascination pour les complots en tout genre. Un de ses amis vient le voir pour qu'il enquête en privé sur la mort de l'homme d'Eglise, au sein même du Vatican.

       L'histoire est lancée, racontée par ce détective dont chaque phrase est aussi tranchante qu'une lame de rasoir. Un héros loin d'être agréable, mais pourtant intéressant et attachant. Un peu torturé par un passé troublé, il revient en ces lieux, lui qui a perdu la foi, pour enquêter sous la tutelle de l'Eglise. Imaginez donc son humeur.

       Au final, il s'agit d'une enquête assez simple, sans grand retournement de situation. Mais elle n'en demeure pas moins passionnante. Et puis, n'exagérons rien, il s'en passe des choses pendant ces trois tomes. Mais voilà, je trouve que la force de cette enquête, c'est avant tout son rythme, son ambiance, sombre, pluvieuse, parsemée de répliques qui ridiculiseraient De Niro.

       Et puis tout ça est mis en valeur par un graphisme qui sort vraiment de l'ordinaire, souvent sombre, parfois confus. Les décors sont superbes, et comme je le répète depuis le début, souvent sous la pluie. Et les personnages, qui ne sont pas nombreux, sont tous assez bien rendus. Mais ce qui fait vraiment l'originalité de Révélations au niveau graphique, ce sont les yeux de ces personnages, noirs avec un point blanc. Ce petit détail suffit en soi à donner envie de lire cette BD. On se dit "tiens, ça change" et on ne regrette pas de s'être laissé embarquer par ce détail.

       Dure, parce que personne n'est épargné, sanglante et violente, avec une alternance de rythmes, entre les courses poursuites et les moments de détente à un café romain, l'histoire évolue au fil des tomes, avec un constant renouvellement. Sans être toujours très surprenante, ça bouge bien, et on se laisse très vite embarquer jusqu'au bout, où bien sur, nous attendent quelques révélations inattendues.

8/10  Une très bonne bd d'enquête au sein d'un Vatican aux traits noircis. Pas forcément compliquée, celle-ci est marquée essentiellement par son ambiance particulière et le caractère bien trempé de son enquêteur. Un graphisme original s'ajoute à cela pour créer une excellente série en trois tomes.

C...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article

Eric 05/09/2009 23:17

Un polar effectivement exceptionnel de part son graphisme vraiment hors norme, et des cadrages des plus intéressant. Et les dialogues, aaaah les dialogues !! ;o)