Fiche n° 350 : Cyclopes de Luc Jacamon et Matz

Publié le par C...

Couverture du tome 2 :

Résumé :
Douglas passe les derniers tests pour rejoindre les rangs de Multicoprs Security Inc., une sorte d'armée privée qui loue ses services et ses troupes à la communauté internationale. Sous mandat de l'ONU, Multicorps s'apprête par exemple à envoyer en Turquie un contingent de " soldats de la paix ". Mais au fait, quelle est au juste la vraie différence entre mission de maintien de la paix et guerre ouvertement déclarée ?

Informations complémentaires :
Tome 1 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=16772
Tome 2 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=20255

Mon avis :
       Dans les années 2050, la guerre fait rage en de nombreux points du globe. L'ONU, dépassée par les événements, décide de s'en remettre à des sociétés privées pour assurer le maintien de l'ordre. Technologies militaires avancées, explosion des médias, conflits armés ingérables, incompétence de l'ONU. S'il faudra attendre 40 ans pour savoir s'il est vraiment réaliste, le monde décrit a néanmoins l'avantage d'être extrêment plausible et cohérent.

       On va y suivre l'histoire de Douglas Pistoia, surdoué dans tous les domaines mais désespéremment à la recherche d'un job, qui va accepter de devenir l'un de ces mercenaires au service de Multicorps Securita Inc., qui a remporté l'appel d'offre de l'ONU. Envoyé en mission en Turquie pour son baptême du feu, il va passer, grâce à ses compétences et surtout à la surmédiatisation dont il fait l'objet, du statut de simple recrue à celui de héros.
Cyclopes, c'est l'histoire de cet homme et de son unité, munie de casques équipés de caméras sur le front, qui retransmettent en temps réel les images à MS Inc. Et bien sur, derrière tout ça, il va être question de course à l'argent, au profit et de manipulation télévisuel. Des préoccupations plutôt actuelles non ?

       Pour l'instant, chaque tome est centré sur un aspect. Le premier, La recrue, est plus orienté action, par le biais du recrutement et de la formation de Pistoia. La narration, sous forme de briefing, permettant une immersion totale. Le second, Le héros, est axé sur le côté média, contrôle de l'image et manipulation du public, et de Douglas, qui se pose de plus en plus de questions. Au niveau narration, même adaptation, puisqu'elle prend ici la forme d'un journal télé.

       Graphiquement, puisque c'est globalement le même traitement, avec plus de contrastes au niveau des couleurs et de la luminosité, et un filtre "image télé" par moment, je vous renvoie à la critique du Tueur.

       Alors voilà, tout ça est bien joli. Un duo d'auteurs qui a fait ses preuves (et bien plus encore), une idée sympa mais pas forcément originale (ne serait ce que Live War Heroes) et puis surtout, le premier tome était une bonne introduction... Le second aussi. Ni de l'action pure, ni le scénario le plus renversant, j'espère que la série s'envolera un peu au troisième tome.

7/10  Une série très sympa, mais loin d'être transcendantale. De l'action bien menée, un scénario carré et des personnages détaillés. Cyclopes fonctionne dans tous les domaines, mais en cherchant un peu, on y trouve mieux à chaque fois. Pour les thèmes abordés et l'action, je vous conseille Live War Heroes. Sinon, lisez Le Tueur, des mêmes auteurs, une des meilleures séries encore en activité.

C...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article