Fiche n° 338 : La Stratégie Ender d'Orson Scott Card

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :


Résumé :
 
Il y a cinquante ans, la flotte terrienne a réussi à repousser l'attaque des doryphore... Aujourd'hui pourtant, une nouvelle invasion menace. Un programme militaire pour la formation des futurs commandants de la flotte est en cours, mais le temps est compté. Parmi les élèves-officiers - Tous des surdoués, Andrew Wiggin, dit Ender, focalise toutes les attentions. Appelé a devenir un puissant Stratège, il est le jouet des manipulations supérieurs depuis sa naissance... Et cela le dépasse. Car c'est entre ses mains que repose le sort de l'humanité et Ender n'a que six ans.

Informations supplémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=951

Mon avis :
Orson Scott Card est un conteur hors pair, un créateur d’histoires de génie, ainsi qu’une plume fabuleuse… Ici il nous raconte l’histoire d’Ender, un petit génie - troisième et dernier enfant - né dans un monde futuriste où les naissances sont limitées, qui se fait enrôler dans une école militaire formant la nouvelle génération de commandants en prévision de la prochaine guerre contre les doryphores.

Le déroulement de l’action est très classique, on suit un jeune héros dans une école où il doit faire ses preuves, on découvre pas à pas ses évolutions, ses victoires, ses ennuis… Cependant, c’est écrit de manière si fluide, si claire, si accrocheuse, qu’on est littéralement happé par ce petit garçon de 6 ans qui découvre la vie martiale et les combats en gravité zéro.

La trame ne souffre d’aucun temps mort, aucun répit ne vient couper le rythme, tout est parfaitement maîtrisé, le suspense est grandiose, bref, on ne s’ennuie pas !!

8.5/10 Malgré un fond relativement classique, Orson Scott Card nous livre ici un bijou, un de ces romans qu’on lit et relit sans jamais se lasser, un roman qui le propulse au sommet du genre !

Etienne

Publié dans Critiques SF

Commenter cet article

ronan71 29/09/2009 22:57


Comme "A_girl_from_earth", j'ai commencé à aimer la S-F avec ce livre, alors que je suis plus Fanfasy...
Et on peut dire que j'ai commencé par Le plus génial livre de S-F (avec La saga Vorkosigan de Lois McMaster Bujold).
Une histoire géniale avec une morale qui pousse à la tolérance.
Dans mon barème perso, je lui mets un 18.5/20, soit 9.25/10.

Pour la suite, c'est vrai que c'est moins intéressant, mais vous aurez des émotions fortes (et oui j'ai versé une larme en lisant le tome 2).

Pour Le Cycle de l'Ombre, O.S.Card revient dans la qualité, mais un ton en dessous de la stratégie Ender tout de même.

Bref, le cycle Ender peut tout de même se résumer par la stratégie Ender et le 1er tome du cycle des Ombres qui explique la vie de Bean, un must !


A_girl_from_earth 26/08/2009 15:28

Complètement d'accord avec Simatural concernant la saga Ender - au-delà des 3 premiers tomes (et coup de coeur perso pour les 2 premiers), j'avais l'impression qu'il s'essouflait, quant à la saga de l'Ombre...:((
Du coup je n'ai pas poursuivi plus loin ma découverte de ses oeuvres (autant rester sur des bons souvenirs...) - je prends note quand même de "Sonate sans accompagnement".

Simatural 18/08/2009 11:05

Ender est une bonne série jusqu'au troisième tome je trouve. Le quatrième, hum hum... Un peu inutile. Je n'ai pas lu la trilogie des ombres mais elle ne me dit pas trop.

Orson Scott Card a tendance, je trouve, comme pas mal de ses confrères, a trop tiré sur la corde. Les premiers tomes d'Alvin sont bons, ceux d'Ender, on l'a dit, aussi, mais les au bout de 4/5 tomes, ces univers lassent et s'épuisent. C'est ce qui s'est passé pour Alvin : j'adore les quatre premiers mais les cinq et six manquent d'intérêt. Et je ne parle pas de la série La terre des Origines qui n'arrive pas à renouveler très tôt, surtout imbibée comme elle l'est de pensée mormone.

Pour moi, de Card, il faut lire :
- les 3 premiers Ender
- les 4 premiers Alvin
- la rédemtion de Christophe Colomb
- Enchantement

On m'a dit qu'il y avait d'autres one-shot très sympa mais je ne les ai toujours pas lu.

Etienne 18/08/2009 08:32

Pas d'inquiétudes, nous en nous disputons pas sur la note finale!
C'est un chef d'oeuvre, un point c'est tout, en effet!
Ca fait plaisir des commentaires aussi enthousiastes!
Pour son recueuil de nouvelles en effet je ne l'ai pas lu, mais je vais m'y mettre de ce pas!
Par contre, ej ne trouve pas que toute l'oeuvre de Scott Card soit si fantastique, la suite d'Ender est franchement longue et ennuyeuse, et son roman Enchantement m'avait laissé indifférent...
Enfin quand je vois le nombre de livres qu'il me reste à lire de cet auteur (et des tous les autres!), je me dis que j'ai de bons moments en perspective!
PS: A quand Alvin tome 7???

Ultrarat 18/08/2009 00:18

Alors là, je dis "halte au feu", vous n'allez pas vous disputer sur la note finale : "La stratégie Ender" c'est top. Et basta. Comme l'essentiel de Scott Card, d'ailleurs. Par contre est-ce que vous avez lu la nouvelle qui est la première esquisse de l'histoire d'Ender ? Non ? Grave erreur ! Parce que là les amis on touche au sublime. Elle s'appelle "Fin de partie" et ouvre le recueil intitulé "Sonate sans accompagnement" (présence du futur). C'est en gros la même histoire que celle du roman, mais en plus ramassé, en plus percutant, en plus tout : un diamant brut. Et puis (surtout ?), à la fin du livre, Scott Card nous offre la nouvelle qui s'appelle "Sonate sans accompagnement". N'ayons pas peur des superlatifs, c'est tout simplement le plus beau texte jamais écrit sur la musique, sur la création, sur l'art qui terrasse les dictatures. Allez, on se bouge, on casse sa tirelire et on déguste sans modération. See you, tas de petits veinards qui avez encore une telle merveille à découvrir.