Fiche n° 335 : La Mort dans l'Âme (Le Tueur 5) de Matz et Jacamon

Publié le par C...

Couverture :


Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=6667

Mon avis :
       Ce cinquième tome devait être le dernier. Il est particulièrement difficile ici d'en dire quelque chose sans dévoiler l'intrigue. Je serai donc bref (je dis ça à chaque fois...). Tout n'est ici qu'achèvement. A chaque fois de la meilleure des façons possibles.

       Certes, le processus d'humanisation du tueur est désormais à son terme (il parvient même à faire confiance et à déléguer un travail à Mariano), mais il n'en garde pas moins tous ses traits de caractère qui ont fait son originalité, son charisme. Ainsi, malgré la focalisation sur la résolution de l'intrigue, les réflexions en tout genre sont toujours présentes et toujours aussi bien pensées.

       Mais ce dernier tome donc, est bien évidemment consacré à la résolution de cette intrigue lancée dès le premier tome. Pas de mission secondaire ici. Non. Juste cette histoire haletante de pouvoir et de drogue. Des 3 hommes embarqués dans cette histoire, il n'en reste qu'un. Une dernière cible, avant de pouvoir enfin trouver la tranquilité. Le rythme s'accélère, la tension est à son comble. Les auteurs abattent leurs dernières cartes scénaristiques, afin d'achever une histoire complexe, prenante jusqu'à la dernière seconde, avec une mise en scène toujours plus vive.

       Au final, ce tome s'achève sous un rythme à nouveau plus lent, dans l'action, la narration, et par une longue tirade du tueur, sorte de bilan, d'ultime constat cynique sur tout ce qui vient de se passer.

       En fait, je ne me rappelle pas avoir lu une aussi bonne fin. En refermant ce dernier tome, aucune frustration, rien. Les auteurs ont vraiment su arrêter la série au bon moment, de la meilleure des façons, un peu celle qu'on attendait, mais en y ajoutant des éléments inattendus. Bref, la fin est tout simplement à l'image de la série, exceptionnelle.

9,5/10  Oui, je rajoute un demi point pour marquer le coup. Il est rare qu'une fin soit aussi bien menée, arrive autant au parfait moment. Réussir à finir une aussi bonne série, sans créer la moindre frustration, et laisser le lecteur avec un simple sentiment d'achèvement et de satisfaction : un vrai coup de maitres.

C...

Publié dans Critiques BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article