Fiche n° 334 : Le Squelette sanglant (Les Aventures de Anita Blake 5) de Laurell K. Hamilton

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :


Résumé :
Bert, mon boss, a encore eu une de ces idées de tarés dont il a le secret : relever tout un cimetière de morts très anciens qui ne demandaient rien à personne. D’accord, c’est probablement un gros contrat qui devrait arranger la comptabilité de la boîte et pour une réanimatrice comme moi, il faut bien reconnaître que c’est plutôt valorisant. Bref, je vais sur place, où mon intervention est censée régler un conflit entre un promoteur et une vieille famille locale. À peine arrivée, je découvre qu’un tueur en série, nécrophile, nécrophage ou je ne sais quoi fait des ravages dans le coin. Sûrement un de mes vieux copains. Il y a des moments où l’on aurait envie de changer d’air !

Informations complémentaires :

http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=32483

Mon avis :

Ce nouveau tome redonne un nouveau souffle à la série. J'avoue que les 2 derniers étaient un peu décevants et j'avais peur pour celui-ci.

En réalité, voilà ce qu'il en est : pour une fois, Anita n'est pas à Saint Louis ; ce qui permet d'enlever pas mal d'éléments routiniers qui peuvent lasser à la longue. D'autre part, si cette fois-ci comme les autres, Le Squelette sanglant est le nom d'un restaurant, le titre est aussi en rapport avec l'histoire : il s'agit du nom d'une des créatures que notre chère tueuse de vampires va rencontrer.

En outre, les rapports se complexifient. Si les premiers tomes étaient assez manichéens : les vampires, loups-garous et autres sont les monstres, Anita, une humaine donc une gentille et les autres, les méchants à éliminer. Il n'en est plus de même. C'est vrai, on l'avait vu se profiler depuis quelques tomes déjà, dans le sens où il y a des degrés différents dans la monstruosité, mais ici, ça va plus loin. Anita va commencer à se poser des questions sur ses pouvoirs et ses actions... D'une façon générale, des éléments intéressants mais sous-exploités dans les tomes précédents vont être mis en valeur.

Quand à l'intrigue en elle-même, elle a encore gagné en crédits. Plus on avance dans la série, moins les intrigues sont évidentes et plus elles sont denses et crédibles. Je ne dis pas, bien sûr, vraissemblable mais Anita en bave un peu plus pour parvenir à ses fins...

Enfin, dans ce tome, si elle a toujours son caractère de cochon, elle se laisse un peu aller et ne lutte plus obstinément comme une idiote. Elle est, dans ce sens, un peu plus humaine et beaucoup moins énervante. Et, ô miracle, nous n'avons plus le droit au mot "nike" qu'un chapitre sur quatre !

8/10 Vous l'aurez compris, ce tome relève nettement le niveau de la série et présage de bons moments pour l'avenir. Si j'avais un peu hésité avant de lire celui-ci, je vais plutôt résister cette fois-ci pour ne pas me jeter sur le suivant.

Mitificus

Publié dans Critiques bit-lit

Commenter cet article