Fiche n° 323 : La dette (Le Tueur 3) de Matz et Jacamon

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :


Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=4348

Mon avis :
       Avec ce tome 3, le processus de sociabilisation du tueur continue de plus belle. Sa copine (anonyme elle aussi) est toujours là, et même bien plus présente, et surtout apparaît un troisième personnage : Mariano. Premier personnage important dont on connaît le nom, il est, à bien des égards, l'opposé du tueur, débutant, bruyant, sociable...

       Pour des raisons que je ne dévoilerai pas, le tueur, qui voulait prendre sa retraite, se voit contraint de continuer le service, pour le compte d'un parrain colombien de la drogue. Mariano sera son lien avec celui-ci, à la fois observateur, chien de garde, élève et compagnon.

       Le vrai changement de ce tome est donc bien là. S'il reste un solitaire dans l'âme, le tueur doit désormais travailler en équipe, compter sur quelqu'un d'autre que lui. Alors heureusement, ça ne nuit aucunement à son cynisme et à la qualités de ses reflexions. C'est juste qu'il les fait de moins en moins dans sa tête pour les partager avec Mariano, sur la société, la ville, la forêt... Un simple changement de narration pour le lecteur en somme.

       Au niveau scénaristique, les choses évoluent également, comme le tome 2 le présageait, à savoir qu'on garde ce principe d'une ou deux missions par tome (2 ici), mais qu'on se rend compte que celles-ci sont plus liées entre elles qu'il n'y paraissait. Ainsi, on en apprend encore un peu plus sur l'affaire du premier tome, qui semble devenir la trame générale de la série : magouilles, drogue, luttes de pouvoir... Un bon programme en perspective.

       Et le tueur dans tout ça ? Toujours aussi blasé. Raz le bol, marre d'être seul. Cette fois, c'est vraiment la dernière mission... Dommage pour lui, les auteurs trouvent toujours une excellente raison pour le faire continuer. Et c'est tant mieux pour nous, puisqu'une nouvelle fois, ce tome est une vraie réussite.

9/10  Que dire de plus ici par rapport aux tomes précédents ? Rien. C'est toujours aussi bon, tout en se renouvelant encore.

C...

Publié dans Critiques BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article