Fiche n° 304 : Brûlure Magique (Kate Daniels 2) de Ilona Andrews

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :


Résumé :
Kate Daniels, mercenaire spécialisée dans le « nettoyage » des problèmes surnaturels, en a vu des choses inouïes... mais pas ça : un véritable tsunami d'énergie magique, durant lequel les dieux eux-mêmes vont revenir.
C'est en s'engageant à retrouver des cartes volées à la Meute, le clan des Changeformes, qu'elle découvre que ces puissances divines entament un combat épique : elles s'affrontent dans l'espoir de renaître ! Kate doit tout faire pour éviter le cataclysme...

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=33230

Mon avis :
De la bit-lit chez milady, c'est des filles au caractère bien trempé qui, grâce à leurs talents cachés, se voient côtoyer et éventuellement affronter des bêtes à dents (garous, vampires...) et autre bestioles de tout acabit. Le problème bien sûr, c'est que les histoires d'amour de ces jeunes femmes sont un peu compliquées (difficile d'expliquer à un simple mortel que l'on va tous les jours risquer sa vie pour botter les fesses d'un méchant aux pouvoirs magiques ou d'entretenir des rapports amoureux avec l'alpha-garou ou le maître vampire du coin). Du coup la plupart du temps, elles sont célibataires et essaient de ne pas tomber sous le charme d'un homme. Et justement, Kate Daniels y arrive pas mal... mais au bout de 2 ans d'abstinence, ses hormones lui jouent des tours. D'où des situations et répliques assez cocasses, une sorte de guide pour repousser le mâle avec une bonne rasade d'humour que l'on saura apprécier.

D'autre part, la demoiselle doit, comme d'habitude, aussi s'occuper des affaires des autres et se retrouve dans une histoire plus compliquée qu'il n'y paraît. Jusqu'ici rien de bien extraordinaire, d'ailleurs le premier tiers du livre n'a rien de folichon, je dirais même qu'il est plutôt ennuyeux : ça se laisse lire mais ça s'arrête là.

Et puis, petit à petit, ça s'intensifie. D'abord, on apprécie vraiment l'univers qu'Ilona Andrews à créé : un monde où vagues tech et magiques fluctuent, faisant soit marcher les téléphones, ampoules électriques et autres, soit fonctionner la magie, mettant KO tout ce qui est technologique. Cet univers prend ici tout son sens et est bien exploité : l'arrivée d'un tsunami magique est imminent, les pouvoirs vont être décuplés, les immeubles, appareils électroniques vont en prendre un sacré coup, mais surtout certains profitent de la hausse de magie pour des fins pas tout à fait au goût de notre héroïne.

D'autre part, Ilona Andrews revisite la mythologie celtique, ce qui est plutôt agréable étant donné qu'elle est peu connue et peu exploitée contrairement aux mythes greco-latins ou même scandinaves (remarquons que l'auteur peut allègrement modifier la mythologie, cela ne va pas choquer grand monde). Enfin, on en apprend un peu plus sur les origines et les pouvoirs de notre héroïne. Eléments qui, s'ils sont bien exploités par la suite, pourront donner des intrigues bien sympas.

Le style reste moyen et les scènes de combats ne sont pas toutes réussies. Disons que l'écriture dessert plutôt l'intrigue. On appréciera cependant les répliques qui font mouche. Mais rien de nouveau par rapport au premier tome. La couverture elle non plus n'a pas gagné en qualité entre les deux.

7/10 Si le début n'est pas folichon, le reste est bien mieux et présage une bonne suite. Du moins, on l'espère. Rien de grandiose mais une bit-lit made in Milady : suffisament sympa pour ne pas être déçue, je dirais même suffisament sympa pour passer un bon petit moment de lecture et avoir envie d'acheter la suite.

Mitificus

Publié dans Critiques bit-lit

Commenter cet article