Fiche n° 291 : La Saga du Sorceleur (tomes 1 & 2) d'Andrej Sapkowski

Publié le par Angèle

Couverture du tome 2 :


Résumé :
Du beau royaume de Cintra, il ne reste plus que des ruines.
L’empire de Nilfgaard a tout massacré et la reine Calanthe s’est jetée du haut des créneaux. Seule survivante, la petite princesse Ciri a réussi à fuir la capitale. Mais des espions sont aussitôt envoyés à ses trousses. L’enfant semble avoir un rôle crucial dans la destinée de ce monde…
Geralt de Riv, le chasseur de monstres, l’a bien compris en recueillant la fillette. Conduite à Kaer Morhen, l’antre des sorceleurs, elle y est initiée aux arts magiques. Aidé par la magicienne Merigold, Geralt découvrira la véritable nature de l’enfant et l’ampleur de ses pouvoirs qui suscitent la convoitise : un mystérieux sorcier est à sa recherche et n’hésitera pas à menacer les amis du sorceleur pour arriver à ses fins…


Informations complémentaires :
tome 1 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=29003
tome 2 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=32521

Mon avis :

Tome 1 : Le Sang des Elfes
Il existe une collection d'histoires courtes ainsi que le jeu vidéo appelé, "The Witcher". Pour lire cette nouvelle saga, il n'est pas besoin d'être fan du jeu vidéo, ou d'avoir lu les nouvelles.
Quitte à comparer, le héros de cette saga, Geralt de Riv, ressemblerait plutôt a waylander de Gemmell, dans le sens où ils ont sensiblement le même age, ils sont tous deuxexcessivement forts mais même temps, ils ont leurs faiblesses.

Cependant, il faut bien rendre à Cesar ce qui est à Cesar, il a plus d'action chez Gemmell, et on est obligé de reconnaître que la narration est d'un tout autre niveau. On a ici, un récit truffé d'action, et en même temps avec un grand effort sur la psychologie des personnages. Le héros, Geralt est en quête de son humanité car être sorceleur ostracise quelque peu.

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Geralt de Riv est un humain sorceleur. C'est à dire que depuis son enfance, il a subit grâce aux elixirs des mutations qui le rendent plus fort, plus rapide, et qui l'ont doté de caractéristiques physiques particulières. Avec sa force hors du commun, ses cheveux argentés et ses yeux nyctalopes, c'est un mercenaire payé pour tuer les monstres qui attaquent les humains.

Il est amoureux de Yennefer, magicienne redoutable qui semble s'être joué de lui.Au début de l'histoire, on sens qu'il y a des tensions entre les humains, les elfes ainsi que les nains. La guerre a eu lieu, la lignée de la lionne de Cintra semble s'être éteint avec la dernière excursion des Nilfgaard. On assiste à la poursuite de Ciri par un magicien renegat Rience. Ciri, qui est laseule survivante d'une famille royale, décimée pendant la guerre a disparu, mais il y a Jaskier qui chante des chansons la présentant comme l'Enfant Surprise de Geralt.

Une fois trouvé par Geralt, elle sera élevé par la communauté des sorceleurs, pour son sauveur, le meilleur moyen de la protéger et de la cacher, c'est de faire d'elle une sorceleuse.

Mais la réalité le rattrape vite. Dans sa communauté de sorceleurs, ils n'ont plus vu de sorceleuse depuis longtemps. Alors imaginez le moment où cette jeune adolescente devient une femme!! Heureusement que la magicienne Triss Merigold est là, elle seule découvre les pouvoirs cachés de Ciri. Elle va obliger les sorceleurs à admettre qui ne faut pas proceder à la mutation avec Ciri car elle a un autre destin.
Ce tome montre l'étendu du talent de Sakowski. Il tisse son monde avec toutes ses complexités et bien-sûr, nous donne envie de découvrir la suite. La rencontre entre Yennefer et Ciri est assez explosive. On a pitié de Geralt balotté entre l'amour d'une puissante magicienne Yennefer et drogué au filtre d'amour par la meilleur amie de celle-ci, Triss.

Cependant, en jouant avec les zones d'ombres, le récit peine quelque peu et on remarque les mise en abyme de ce monde par les chansons de Jaskier brouille la fluidité du récit. C'est assez dommage.

6/10 Un premier tome qui montre l'étendu du talent de Sakowski malgré de gros problèmes de rythme
. Ne perdez pas courage, le deuxième tome est bien mieux.


*****

Tome 2 : Le Temps du Mépris

Ce deuxième tome se présente mieux que le premier. Certes les zones d'ombres s'étendent, on ne sais pas vraiment qui  est le méchant ou le gentil à part Geralt qui ne veut pas faire de choix.
On suit Ciri avec Yennefer et il faut l'avouer, elle nous semble un peu détestable d'autant plus qu'on ne sait pas quel dessein elle suit.

On adore la personnalité de Ciri qui s'affirme mais en même temps, ses prédictions donnent des frissons d'éffroi.
L'ennemi se précise dans ce deuxième tome, toutes les parties de cette guerre recherche Ciri, les Nilfgaard, les magiciens représentant les pouvoirs royaux. Le conseil de magiciens est miné de l'intérieur, Ciri fait l'objet de plusieurs prophéties.

Ce tome est pleins de déjà vus, comme les prophéties, les gentils qui sont méchants, les écoles de magies, les magiciens corrompus, mais il faut avouer, que l'auteur manie toutes ces ramifications avec brio, on a hâte que Ciri découvre ses pleins pouvoirs.

Ce deuxième tome est envoûtant et entrainant, la magie se déchaine, et on pénètre un peu plus ce monde.

Je ne dirais pas que cette saga est la meilleure que j'ai lu, mais elle possède indubitablement quelque chose de plus. Pour couronner le tout, on est plus que ravi de faire découvrir aux lecteurs un auteur de fantasy non anglophone, de l'Europe de l'Est.

Vous ne perdrez pas votre temps à lire cette saga, mais n'espacez pas trop entre les tomes, la complexités des liens entre les personnages risque de vous décourager.
Bonne lecture.

7,5/10  Un deuxième tome envoûtant et entraînant où la magie se déchaine et où l'on pénètre un peu plus dans le monde
.Enfin ! Peut-être que le troisième sera le point d'orgue de cette saga, espérons-le!!.

Angèle

PS Simatural : Le premier tome vient de remporter le Gemmell Award.

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article

Simatural 30/06/2009 20:27

Je n'ai lu que son premier recueil de nouvelles et c'était pas mal. Classique mais intéressant avec tout le folklore d'Europe de l'est.

Pour avoir rencontré l'auteur, c'est quelqu'un. Il est très fier (et il a raison) d'avoir permis à la fantasy, genre qu'il adore, de percer dans son pays.

Craque-les-os 30/06/2009 19:11

Un de ces romans uniques où il n'y a pas un moment sans que l'on sorte de l'histoire pour se questionner sur quelques chose qui n'a aucun rapport.
Un des meilleurs livres que j'ai lu. Bourré d'action, les personnages sont attachants. C'est une histoire fraîche et originale écrite par l'un des plus grandes voies de la fantasy.