Fiche n° 282 : Le Loup gris de la Désolation (Commando colonial 2) de Brüno et Appollo

Publié le par Simatural

Couverture :


Résumé :
Alors que la guerre fait rage dans les îles, les deux membres du commando colonial Robillard et Rivière doivent rejoindre leur base avec des documents confidentiels. L’avion qui les transporte, se fait descendre en plein milieu de l’océan indien. Capturés par un sous-marin allemand, ils vont alors vivre une incroyable aventure qui les conduira jusqu’aux Kerguelen. Appollo et Brüno réinventent à travers Commando Colonial les histoires de guerre et créent un grand classique d’aujourd’hui.

Informations complémentaires :
tome 1 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=29101
tome 2 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=33295

Mon avis :
Suite à un petit problème de moteur, nos deux agents se voient contraints et obligés d'atterrir puis d'amerrir (ça ne s'invente pas !) sur une île occupée par un syphonné du ziboulon. Obligés de patienter en attendant la réparation de leur avion, ils vont de mauvaises surprises en mauvaises surprises. On peut citer, dans le désordre, un coup de pelle, des réglements débiles, des boîtes de corned-beef, une partie de pêche et un homme muet. La suite, et bien la suite ne se raconte pas, elle se découvre en ouvrant ce second tome de Commando Colonial.

Dans le Loup gris de la Désolation, on retrouve tout ce qui faisait le charme du premier tome : le sens des répliques qui tuent d'Appollo associé au dessin si particulier et rafraîchissant de Brüno. Mais ce volume ne se contente pas d'égaler son prédécesseur puisqu'il le surclasse à tous les niveaux : plus de personnages absurdes, plus de situations rocambolesques, plus d'humour pince-sans-rire, plus de tirs de mitraillettes et d'explosions. Alors, Commando Colonial, plus série B qu'une série B de Delcourt ? Peut-être bien.

Les deux auteurs s'essaient même -avec réussite- au sérieux avec une réflexion sur la guerre et les hommes qui la mènent. En un mot comme en cent, la suite d'Opération Ironclad, c'est drôle ET intelligent. Et si c'est clair qu'elle ne vous mettra pas les neurones en ébullition ni ne secouera vos côtes jusqu'à la fracture, elle distrait avec un talent et un savoir-faire que peu de bandes dessinées peuvent se targuer de posséder.

Dans la toute dernière case, il y a le mot "fin" et c'est là le seul reproche que l'on peut faire au dernier-né d'Appollo et de Brüno.   

8/10 Une suite qui surclasse l'original. Répliques qui tuent, humour pince-sans-rire, personnages haut-en-couleurs, situations absurdes, explosions à gogo et même une petite touche de réflexion sont au programme de la nouvelle BD d'un duo qui n'a de cesse de nous surprendre par son talent. Voilà enfin une série B sur la seconde guerre mondiale qui sait ce que distraire veut dire ! Un régal !

Simatural

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article

Simatural 20/06/2009 20:25

YYYEEEEEEEESSSSSSSSSSSSSSSSSS!!!!!!!!!!

;-)

brrr 20/06/2009 19:40

Merci pour cet enthousiasme, et pas de panique, un troisième tome est prévu, il se déroulera sous le soleil marocain...