Fiche n° 301 : Le Manoir des Murmures de Muñoz, Tirso et Montes

Publié le par C...

Couverture du tome 1 :


Tome 1 Sarah

Résumé :
Chaque lieu possède ses secrets… si vous êtes prêts à les entendre…
1949. Quelque part en Europe centrale, existe un orphelinat où sont admis des enfants qui ont survécu au contact d’un mystérieux virus transformant les gens en monstres. L’arrivée d’une nouvelle pensionnaire, Sarah, une petite fille de 10 ans, va mettre en lumière les secrets que recèlent les vieux murs de ce lieu que ses pensionnaires connaissent comme “Le Manoir des murmures”.
Le virus aurait été créé par les nazis dans le but de transformer les hommes en supersoldats invincibles et le travail des médecins de l’orphelinat consiste à éviter que le mal qui couve à l’intérieur des enfants se propage et à trouver un remède qui puisse les ramener à la normalité. Cependant, Sarah se pose bien des questions sur l'origine du virus. Dans sa lutte pour découvrir la vérité, elle se trouve des alliés : Milos et Jan, deux autres victimes, ainsi qu’une mystérieuse voix qui s’insinue dans son esprit toutes les nuits, la guide à travers les couloirs de l’orphelinat, et l’aide à rassembler les pistes qui lui permettront de répondre enfin à la question qui la tourmente le plus : qui est-elle vraiment ? Quel monstre vit en elle, guettant un moment de faiblesse pour prendre le contrôle de son corps ? Ensemble, les trois amis et la “voix” s’embarquent dans une aventure périlleuse au terme de laquelle “le Manoir des murmures” ne sera plus jamais la même…

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=26818

Mon avis :
       C'est l'histoire d'une enième bd que j'emprunte à la boutique le soir, et que je ne ramène pas le lendemain. Ce premier tome est une vraie claque visuelle. Au début, j'avoue avoir pris ce tome juste pour y jeter un oeil, comme ça, sans conviction. Et même si la couverture est superbe, je m'attendais encore à une bd où la couverture accroche, et où le reste déçoit. Et bien non. Au contraire même. L'intérieur est mille fois plus beau (comment ça j'exagère ?). Des dessins superbes donc, un jeu d'ombres et de lumières, mais aussi de couleurs qui vous prend aux tripes dès les premières pages, dans une ambiance très sombre. Et la mise en page est d'une fluidité à couper le souffle.

       On est donc très vite plongé dans ce simili huis-clos, au coeur d'un "orphelinat" servant de lieu d'expériences sur des enfants atteints d'un virus inconnu. Une sensation de doute se dégage de chaque planche. On ne sait jamais qui sont les méchants, si les gentils le sont vraiment, quels sont leur but, ou même quel est ce lieu. D'ailleurs, le petit nombre de personnages rend leur traitement particulièrement abouti.

       Le virus en question amène à une transformation en créatures de la nuit de toutes sortes. Encore une basique histoire de vampires et de loups-garous me direz vous ? Loin de là. On est à des lieux d'une histoire où le beau vampire aime la jolie étudiante d'un amour impossible. Ici, les créatures sont certes charismatiques, mais totalement difformes, ce qui retire ce côté glamour (cucul ?) tellement à la mode en ce moment. Et, comme pour les personnages et l'histoire générale, cette "transformation" n'est pas traitée de façon caricaturale, tranchée. Elle est vue par certains comme un don, par d'autres comme une malédiction. Résultat, on reste ici aussi dans le doute, perdu dans ce huis clos passionnant, sans savoir à quoi ou à qui se raccrocher.

       Mais malgré ce manque de repères permanent, cette ambiance sombre, cette intrigue prenante, on n'étouffe jamais. Au contraire.

9/10  Un huis-clos captivant dans un orphelinat. Une histoire de virus, de nazis, de médécins inquiétants et de créatures de la nuit. Malgré ce manque frappant de joie et de gaieté, le manoir des murmures parvient à ne jamais être trop oppressant. La mise en forme et l'avancée de l'histoire sont gérées de main de maitre. C'est beau, c'est bien foutu, intriguant... En un mot : génial.


***

Couverture du tome 2 :

Tome 2 Demian

Résumé :
En 1949, en Europe centrale, un inquiétant manoir qui se présente comme un orphelinat accueille des enfants touchés par un virus qui les transforme en monstres...
On dit que les murs ont des oreilles : ici, ils parlent et révèlent à la petite Sarah, 10 ans, touchée par le virus, d’effroyables secrets.
Sarah va devoir lutter contre ses ennemis à l’extérieur, mais aussi contre elle-même, contre ce monstre tapi en elle et qui guette ses moments de faiblesse pour prendre le contrôle.

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=30927

Mon avis :
       Je m'attarderai évidemment moins sur ce deuxième tome, qui reprend les qualités du premier. 

       Toujours aussi beau, aussi sombre, rien à redire sur l'aspect visuel. Sur l'histoire maintenant. Toujours un huis-clos, même si on commence à sortir un peu des limites du manoir. Ce deuxième tome est à placer sous le signe du "plus", du mieux. Les personnages sont approfondis, surtout le petit Jan. On en apprend un peu plus sur l'intrigue. Mais les auteurs arrivent avec beaucoup de talents à recréer une nouvelle zone d'ombre à chaque éclaircissement, ce qui fait qu'on est toujours dans l'attente et le doute. Et une nouvelle fois, on ne sait jamais vraiment quels sont les rôles, les intentions de chacun. Aucun personnage n'est tout blanc ou tout noir. 

       Bref, ce qui avait fait la qualité du premier tome est toujours présent. Le tout ajouté à de nombreux rebondissements et une avancée dans l'intrigue qui nous tient en haleine jusqu'au bout. Petit bémol d'ailleurs pour la dernière page, qui semble présager un changement d'atmosphère pour le prochain tome. On attend de voir bien sur.

9/10  Toujours aussi beau. Ce deuxième tome garde ce qui avait fait la qualité du premier tome en réussissant à se renouveler. Une ambiance merveilleusement sombre, des personnages qui gagnent en profondeur. Une histoire pleine de rebondissement. Y a pas à dire, ça c'est une série à suivre !!

C...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article

Simatural 11/07/2009 12:41

Merci pour tes encouragements !

Et c'est bien normal que tu ne sois pas toujours d'accord avec nous, étant nous même très divisé sur certains titres.

Je peux d'ores et déjà annoncer que le titre de BD de l'année se fera sur un ring. Héhé. Enfin, l'essentiel, à la fin, c'est que Bulles et Nacelle remporte la mise. Héhé.

a.s.k. 11/07/2009 11:16

Un petit message juste pour te remercier pour ce blog. :-) Je le consulte régulièrement depuis plusieurs mois pour avoir des avis sur des BD récentes ou non. Je trouve souvent les critiques pertinentes et utiles, même si pas toujours d'accord.
En tout cas, voilà une nouvelle envie de lecture avec ce "manoir des murmures"...
Bonne continuation!