Fiche n° 286 : Angor de Gaudin et Armand

Publié le par C...

Couverture du tome 2 :


Résumé :

Trois adolescents, Talinn et Evrane et le tout jeune Corky, vivent dans un petit village du vaste Royaume d’Angor. Membres de la plus petite Caste leur avenir est tout tracé ; ils devront travailler la terre et élever le bétail aux côtés de leurs parents. Tous les trois rêvent pourtant de chevalerie, d’aventure et de liberté. Mais s’ils veulent être maîtres de leur destin, ils devront quitter la cité quel qu’en soit le prix à payer.
Témoins d’un affrontement meurtrier entre deux chevaliers, ils récupèrent un collier dont ils n’imaginent pas encore les propriétés. Cet événement sera le déclencheur de leur départ pour un long voyage. Un périple d’autant plus dangereux qu’un éminent membre de l’ordre des épées se lance à leur poursuite.
Talinn, Evrane et Corky vont découvrir que ce pendentif a un pouvoir exceptionnel. À son contact, ils pourront « passer » à volonté de leur âge réel à un autre âge unique de leur choix. Une faculté extraordinaire aux conséquences tantôt positives et tantôt désastreuses… A la fois, adolescents et adultes, ils devront maîtriser ce « saut temporel » pour franchir les obstacles et réaliser leurs rêves…

Informations complémentaires :
Tome 1 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=28079
Tome 2 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=32665

Mon avis :
       Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Angor est une BD soleil dans tout ce qu'il y a de plus classique. Avec les défauts habituels, mais aussi, bien sur, quelques qualités.

       Afin  de finir plutôt sur une note positive, je vais commencer par ce qui me gêne. Déjà, visuellement, rien de bien original. C'est loin d'être mauvais, c'est même plutôt joli parfois, mais ça ne sort vraiment pas de l'ordinaire. On a vraiment l'impression d'être encore face à un Lanfeust bis. Pour ce qui est des personnages, c'est un peu la même chose. Un héros un peu guerrier, qui veut devenir écuyer, un peu fier aussi, un plus jeune qui se laisse marcher sur les pieds, et une fille sexy. Mais attention, elle n'est pas que sexy, elle sait aussi se battre... (Et je ne parle pas du type plus agé qui les regarde de loin et qui pourrait être maitre forgeron à Glinin). La fille sexy, d'ailleurs, parlons en. Comme souvent, pas un boudin à l'horizon, rien. Le monde est vraiment bien fait chez Soleil. En revanche, j'ai trouvé ici un défaut que je n'ai pas souvent retrouvé ailleurs : un gros problème d'anachronisme au niveau des costumes. On est dans un univers médiéval fantastique, et un personnage est en jean avec un polo, Evrane est en jean et débardeur, et une planche complète avec sa mère en tablier pourrait très bien être issue d'une BD réaliste contemporaine. Voilà, j'ai fini avec ce qui m'embête avec Angor et avec Soleil bien souvent (mais attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, et ce que j'aurais pourtant dit il y a quelques mois. Il y a bien d'excellentes BD chez Soleil, c'est juste que bien souvent, leur production est un peu un copié collé de Lanfeust).

       Pour ce qui est des bons côtés d'Angor maintenant (parce qu'il y en a). Pour faire simple, tout le reste, ce qui n'est pas si mal en fait. On est ici face à un univers (Angor) relativement interessant, pas forcément très détaillé pour l'instant, mais sympathique, avec des rapports de caste. A voir donc comment ça évolue ensuite. Parce qu'il faut le dire tout de suite, ce premier tome est vraiment une introduction, avec tout ce que cela signifie. Mise en place des personnages, pas super originaux donc, mais assez sympa également. Un groupe de trois adolescents, qui rêvent de gloire et d'action, un peu étouffés par leurs parents et la société, qui se rebellent et fuient vers l'aventure. Avant cela, ils sont témoins d'un meurtre pour un médaillon qu'ils récupèrent. Une nouvelle fois, c'est très classique, mais voilà, ça fonctionne assez bien. Et puis on ne gache pas notre plaisir devant quelques scènes interessantes, comme le concours pour devenir écuyer, ou quelques portes qui s'ouvrent pour les tomes à venir, les différentes castes, le médaillon, tout ça peut amener du bon dans les tomes suivants.

       Au final, Angor, c'est bourré de clichés estampillés soleil, mais comme souvent (il faut bien le reconnaitre), ça se lit assez agréablement, sans se prendre la tête. Pour l'instant, ce premier tome constitue une introduction sympa à une série d'aventure pas franchement originale, mais pas désagréable non plus. A voir pour la suite.

       Pour le second tome, en quelques mots, on garde globalement les mêmes défauts, le même manque d'originalité (j'ai beaucoup pensé aux Feux d'Askell à certains moments). Mais bien sur, les qualités sont toujours là, avec en plus un enrichissement de l'univers, que ce soit géographiquement, mais aussi avec quelques aspects interessants tels que les sombres et les guetteurs. Dommage que le scénario reste encore un peu au raz des paquerettes. Une nouvelle fois, puisque c'est encore loin d'être désagréable, on attend tout de même de voir la suite.

6/10  Une série qui ne brille pas par son originalité, surtout au milieu du reste de la production Soleil. Elle n'en reste pas moins, malgré de nombreux clichés, une bonne introduction pour une aventure qui s'annonce rafraîchissante et sans prise de tête.

C...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article

Eric 25/06/2009 23:49

Oui d'accord, mais bon si tu passes un bon moment quand même, même si ce n'est pas follement original, ben y'a pas de mal ;o) Moi j'ai aimé

Simatural 25/06/2009 17:51

Totalement d'accord avec la chronique de C... On aurait tout aussi bien pu mettre dessous mon avis (en gros) : c'est une bd soleil. C'est pas mauvais mais on a la mauvaise impression d'avoir déjà lu plusieurs dizaine de fois cette BD...

Eric 24/06/2009 23:13

Effectivement rafraichissant et sans prise de tête... J'ai bien aimé. Une série Ado qui tient la route et qui plaira sans doute à plus d'un adulte, passé le côté très cliché de plusieurs passages ;o)