Fiche n °283 : Au bonheur des monstres (Les Chroniques de Pont-aux-Rats 1) de Alan Snow

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :


Résumé :
Bienvenue à Pont-aux-Rats...
mais prudence ! Dans les rues pavées de la ville, ainsi que sous les pavés, il se passe des choses plus que louches. Préparez-vous à rencontrer un assortiment de créatures - pas toutes fréquentables, hélas! Préparez-vous surtout à trembler pour le jeune Arthur, aux prises avec l'odieux Grapnard et sa clique. Soutenu par des amis de toutes sortes -un vol entier de corbeaux freux, un avocat en retraite, deux ou trois choutrognes, une bande de bricoliaux et quelques pirates, Arthur parviendra-t-il à déjouer le monstrueux complot ourdi par Grapnard et ses sbires ?

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=28130

Mon avis :
Alan Snow, illustrateur et auteur de son état, nous livre avec Au bonheur des Monstres, une petite bizarrerie jeunesse à découvrir.

A travers ces chroniques, nous suivons les aventures d'Arthur, un jeune garçon élevé par un vieil homme sous terre. Car il faut le savoir, sous la ville de Pont-aux-Rats s'étend un autre monde peuplé de créatures étranges : des bricoliaux (une sorte d'ogres gentils mais timides habillés de cartons et très doués pour le bricolage), des lapinelles (des jeunes femmes abandonnées et élevées par des lapins), des choutrognes (des humanoïdes peureux vouant un culte aux légumes et particulièrement aux choux), etc... 

Mais alors que le jeune Arthur sort dans la ville pour voler de la nourriture grâce à ses ailes mécaniques, il découvre des braconniers lancés dans une chasse au fromage sauvage, menés par l'infâme Grapnard juchée sur un cheval constitué par deux hommes et d'un sac à patates. Ce dernier s'en rend compte et empêche Arthur de rejoindre son "bon papa". Et si ce n'était que ça mais des choses étranges se produisent dans la ville, quelque chose de grave se trame et Arthur est seul, ne pouvant retourner sous terre ! Seul mais pas pour longtemps car il rencontrera un ancien avocat à la retraite vivant dans une ancienne animalerie en compagnie de trois bricoliaux, d'un choutrogne, d'une inventrice farfelue, d'une guilde fromagère, d'une laverie dirigée par des rats, de pirates reconvertis ou encore d'une vache marine d'eau douce.. mais je n'en dit pas plus !

Vous l'aurez compris, le monde d'Alan Snow est délirant aussi bien par l'écriture que par les illustrations qui parsèment l'ouvrage. Il nous entraîne sans mal dans cet univers toujours fun et bien pensé qu'on s'amuse à découvrir à chaque page.

Loin d'être un ouvrage jeunesse gnangnan, Au Bonheur des Monstres rappelle un peu la fantaisie et la poésie d'un Roal Dahl mais aussi le monde dérangé de Tim Burton créant une pseudo-Angleterre époustouflante. Bien sûr, il y a quelques facilités, notamment parce que le cible visée est un public jeune. Peut-être que certains trouveront que les dessins sont plus des gribouillis qu'autres choses ; moi je dirais qu'ils sont le reflet de l'univers foisonnant de l'auteur et de la vitesse à laquelle tout se passe mais aussi et surtout, du côté atypique de l'oeuvre.

Le héros attachant, les personnages secondaires tous plus incroyables les uns que les autres, les rebondissements, et la plume virvoletante de l'auteur nous font vite oublier les quelques défauts qu'on pourrait lui reprocher. Et surtout quelle couverture ! Comment ne pas tomber sous le charme ?

Au bonheur des monstres est donc un ouvrage frais, enlevé, farfelu et brillant que je recommanderais aussi bien aux jeunes qu'aux adultes en quête d'un moment de pur fun et d'évasion.

Notons enfin que le roman sera adapté au cinéma par Henry Selick (à qui l'on doit L'étrange Noël de Monsieur Jack, James et la Pêche géante ou encore l'excellent Coraline)

8.5/10 Au bonheur des Monstres ou plutôt au bonheur des lecteurs. Je vous conseille vivement ce premier livre d'une série qui se lit comme un one-shot. Pour flâner sur la plage, se remettre d'un rhume, pour rebooster son moral ou pour n'importe quelle autre (bonne ou moins bonne) raison. Ce livre survitaminé et bourré de fantaisie saura vous plaire, et vous satisfaire. Garanti ! Vivement la suite !

Mitificus

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article

Simatural 21/06/2009 11:26

ça a l'air très con ; ça me fait envie !