Fiche n °266 : L'Alchimiste des Ombres (Les Lames du Cardinal 2) de Pierre Pevel (Avant-Première)

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :


Résumé :
Paris, 1633. Les dragons menacent le royaume.
Surgis de la nuit des temps, ils sont avides de pouvoir et décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire déjà dans les plus grandes cours d'Europe.
Pour déjouer leurs sinistres complots, Richelieu a reformé son unité d'élite, une compagnie clandestine d'aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d'élégance et d'astuce. Six hommes et une femme aux talents exceptionnels prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal.
Mais alors qu'ils ont rendez-vous, par une nuit d'orage, avec une espionne italienne aussi belle que dangereuse qui prétend détenir les clés d'un complot à venir, ils sont loin d'imaginer l'ampleur de la tragédie qui va s'abattre sur la France et les obliger à affronter leur plus terrible adversaire : l'Alchimiste des ombres...

Informations complémentaires :
tome 1 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=26514
tome 2 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=32987

Mon avis :
Qu'est ce que je l'attendais ce tome 2 ? Le tome 1 m'avait enchanté à tel point que je le considérais comme l'un des meilleurs romans de fantasy de ces dernières années.

Autant le dire d'emblée, ce second tome ne m'a pas déçu. Mieux, il est encore un cran au-dessus du premier. Après un prologue qui campe le malfaisant alchimiste des ombres du titre et lance rapidement l'intrigue, on retrouve avec plaisir tous les membres des Lames : le mystérieux Capitaine La Fargue, la belle Agnès, le jeune Laincourt, Marciac le gascon, le puissant Ballardieu, Almadès l'espagnol, l'invincible Leprat et le sang-mêlé Saint-Lucq. Tous répondent à l'appel du cardinal alors que le trône de France est menacé. Une nouvelle fois impliquées dans un complot auquel la griffe noire ne semblerait pas étrangère, les lames se retrouvent confrontées à un vieil ennemi : L'Alchimiste des Ombres. Mais dans cette France uchronique où des dragons à l'apparence humaine ont conquis presque toutes les cours d'Europe, on complote dans tous les coins à l'instar de l'Italienne, cette femme fatale qui causera bien du soucis à nos lames préférées.

Comme dans le premier tome, l'auteur a recours à de courts chapitres souvent entrecoupés d'ellipses et parfois même clos par des cliffhangers. On pense inévitablement au rythme effréné d'une série tv, une impression confirmée lorsque l'on voit que le livre est découpé non pas en chapitres mais en épisodes. Une série dont L'Alchimiste des Ombres serait la saison 1, Les Lames du Cardinal faisant office de pilote. Cet exercice pourtant périlleux (ainsi morcelé, il ne tient qu'à un fil que le texte passe de passionnant à franchement lourdingue) est réussi haut la main. Avec juste ce qu'il faut de description pour créer modeler l'ambiance du Paris de 1633, le texte ne faiblit jamais, passionne toujours avec ces nombreuses intrigues où l'on ne cesse de se demander qui tient les fils des marionnettes et qui cache les meilleurs atouts dans son jeu. La fin de ce second tome n'a rien à envier à celle du premier. A couper le souffle, elle annonce une seconde saison bien plus sombre. Une suite que je veux maintenant, là, tout de suite !

8,5/10 Digne successeur des Lames du Cardinal, cet Alchimiste des Ombres divertit autant sinon plus que son aîné. Alliance réussie de roman de cape et d'épée et de fantasy, ce deuxième volume écrit par l'un des fleurons du genre témoigne de l'excellent cru 2009 de l'imaginaire français après Gagner la Guerre et le Déchronologue.

Simatural

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article