Fiche n° 247 : Le vent dans les sables de Michel Plessix

Publié le par C...

Couverture :

Résumé :
Lors d’un dîner entre amis, Rat narre sa rencontre avec un congénère marin, bourlingueur et tatoué. Ce récit donne des ailes à Crapaud qui décide, sur un coup de tête, de tenter lui aussi l’aventure. Affolés, Rat et Taupe partent sur ses traces pour essayer de le raisonner et se retrouvent pris au piège à bord d’un bateau qui fait route pour l’Orient.

Informations Complémentaires :
tome 1 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=13801 
tome 2 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=24409
tome 3 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=32687

Mon avis :
     Le vent dans les sables, c'est la suite du vent dans les saules, véritable chef d'oeuvre de Michel Plessix, adapté d'un roman de Kenneth Grahame. Simple question avant de commencer : Peut on la lire sans avoir lu le cycle d'avant ? Oui. Mais ce serait bien dommage. Parce qu'évidemment, puisqu'on suit les mêmes personnages, ceux-ci perdraient en profondeur, on s'y attacherait moins. Et puis aussi, tout simplement, parce que le vent dans les saules est bien meilleur à mon goût. Il n'empêche que le vent dans les sables, c'est tout de même excellent. Mais alors, de quoi ça parle ? 

    
C'est l'histoire de Rat, de Taupe et de Crapaud, vivant plus ou moins paisiblement au bord de leur rivière. Suite à la rencontre de Rat avec un marin, et le récit qu'il en fait à ses amis, Crapaud se voit pris d'une nouvelle lubie : prendre la mer. Voulant le raisonner, Taupe et Rat se retrouvent embarqués clandestinement en sa compagnie, vers l'orient... 

    
Personnages attachants, dialogues touchants et poétiques, ambiance exotique, c'est un voyage d'un rare dépaysement dans lequel nous emmène l'auteur. Et même si Crapaud est toujours aussi exaspérant, on suit ses crises avec beaucoup d'interet, au grand désespoir de ses compagnons d'ailleurs. D'accord, en cherchant bien, on peut trouver quelques défauts. Des blagues un peu lourdes avec les mouches, une qualité inégale entre les 3 tomes, une mise en place un peu longue (en gros, les tomes sont de mieux en mieux...), mais l'ensemble reste quand même d'une rare qualité. 

    
Et puis graphiquement, c'est tout simplement sublime, des décors aux personnages. Précis et détaillés, originaux, fluides, avec des couleurs superbes, une mise en scène osée. Chaque planche est un tableau ! Comme si M. Plessix avait passé des années entières sur chacune d'entre elles (Pour ceux qui ont lu le vent dans les saules, c'est de la même facture, avec néanmoins des couleurs plus claires, le sable oblige...).

    
Vous l'aurez compris, à moins d'une allergie aux bêtes à poils, avec le vent dans les sables, vous êtes assurés de passer un excellent moment. Si vous avez lu le cycle précédent, jetez vous sans retenue dans les sables. Et si ce n'est pas le cas, commencez par les saules, le plaisir du vent dans les sables n'en sera que meilleur.

8.5/10  Une mise en route un peu longue, mais une fois que l'histoire est lancée, il est impossible de la lacher. Après le vent dans les saules, voici une nouvelle merveille de Michel Plessix.

C...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article