Fiche n° 238 : La Légende du Changeling de Dubois et Fourquemin

Publié le par C…

Tome 1 : Le mal-venu



Résumé :

Dans les forêts de la lande du Dartmoore, se cachent bien des secrets et se tapissent des créatures de légende inaccessibles à qui ne sait pas ouvrir les yeux. Mais, Scrubby n’est pas de ceux-là. Enfant des fées, échangé à la naissance avec un petit humain, il a reçu le merveilleux en héritage. Et si, bientôt, il doit quitter sa forêt pour la jungle qu’est le Londres du XIXe Siècle, sa forêt, elle, ne le quittera guère…


Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=28947

Mon avis :
Campagne anglaise, fin du XIXe siècle. Bienvenue dans Changeling, petite bd à l'ambiance féérique plutôt sympathique, dans laquelle on va suivre Scrubby, petit enfant que les fées ont échangé avec le bébé d'une famille de paysans. Passée cette introduction, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne se passe pas grand chose dans ce premier tome.
En fait, ce dernier est avant tout la mise en place d'une atmosphère, d'une ambiance "féérique". Le problème est que cette mise en place prime parfois sur la cohérence des propos, des enchainements des actions. Certes, Scrubby est un enfant, mais ses relations avec les gens manquent cruellement de profondeur. Il rencontre quelqu'un, deux secondes après, ce sont les meilleurs amis du monde. Certains dialogues ne collent vraiment pas, soient trop longs, soient tout simplement incorrects. De plus, le scénario se résume à un simple cours de botanique et de zoologie par un vieux sage dans la forêt, ainsi qu' à une fuite forcée de la famille vers Londres.

Vous vous dites peut être, arrivés là, qu'il s'agit là d'une sombre bouse, trop classique, sans le moindre interêt. Et bien, étrangement, je ne suis pas de cet avis. Certes, l'idée de base est loin d'être originale (un enfant d'origine féérique, c'est un peu vu et revu...). Certes, le scénario brille par son absence. Pourtant, avec ses dessins plutôt réussis, son personnage central assez attachant (qui compense avec cette mère exaspérante qui tape tout ce qui bouge quand elle est contrariée) et cet "autre-monde" pas forcément original mais quand même intrigant ou encore ces petits points laissés dans l'ombre, en attente de réponses...
Je dois dire que je n'ai pas été révulsé par ce tome. Au contraire.

Et puis, on sent pointer l'ombre d'un début d'intrigue à la fin. Donc voilà, je le dis clairement. On est loin de la BD du siècle, mais pourtant, oui, je l'avoue, moi, j'ai envie de lire la suite.

5.5/10  Vraiment pas la BD du siècle. Un scénario presqu'inexistant, un idée de base déjà vue et revue. Pourtant, une bonne ambiance se dégage de ce tome, et donne suffisemment envie de creuser, et de donner sa chance à un deuxième tome. 

***


Tome 2 : Le Croque-mitaine


Résumé :
À peine débarqués de leur Dartmoore natal, les Johnson réalisent que Londres ne sera pas la terre promise. Les indigents dans leur genre sont là pour nourrir la bête et toute tentative de rébellion est étouffée dans le sang. Pourtant, leur fils Scrubby n’a pas oublié sa forêt et les fées qui la peuplent. Même au cœur de la grande machine, il devra retrouver un peu de nature, ressusciter le sens du merveilleux…



Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=32293

Mon avis :
Ce deuxième tome contraste énormément par rapport au permier. D'abord, le cadre a changé. De la campagne anglaise, on se retrouve en plein coeur de Londres. Résultat : visuellement on passe de couleurs vertes à des teintes plus sombres, plus grises, celles des vieux quartiers londoniens, celles des mines aussi. L'ambiance en est donc considérablement changée, et puisque c'était presque l'unique intérêt du premier tome, on est en droit d'avoir vraiment peur quant à la qualité de celui-ci.

Et pourtant. visuellement, malgré quelques pages assez fadasses au début, l'ensemble est très réussi. Et puis, sorti de nulle part, arrive comme par magie, un scénario, et comme vous vous en doutez, ça change pas mal de choses. En plus, je trouve l'intrigue assez plaisante. Certes, quelques dialogues choquent encore un peu. Certes, les relations se font et se défont toujours aussi facilement autour de Scrubby. Mais cette fois, on a une explication, peut être un peu facile, mais cohérente. "Quelqu'un" veille sur lui. Et puis ce personnage change progressivement, devenant de plus en plus "féérique", il découvre progressivement les coutumes de l'autre-monde, et on suit agréablement cet apprentissage.

Alors, bien sur, le méchant est un homme en noir aux yeux rouges, mais la fin prend pourtant une tournure très surprenante à son sujet. Et puis certaines questions n'ont toujours pas trouvé de réponses, donc c'est peut être naif de ma part, mais j'attend le troisième tome. Voilà, c'est dit. Et puis, si ce dernier gagne autant en qualité que le fait le deuxième par rapport au précédent, il sera vraiment très bon.

7/10  Toujours pas la bd du siècle. Ce deuxième tome est cependant bien meilleur que le premier, qui misait essentiellement sur une originalité qui ne l'était pas. Ici, grace à l'ajout d'un scénario, la série gagne directement en intérêt, et puis au final, malgré le changement radical de cadre, celle ci garde ce qui avait fait l'unique intérêt du premier tome : une ambiance "féérique" plutôt sympa.

C…

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article

Eric 12/05/2009 22:20

Entièrement d'accord. Le premier volume m'était tombé des mains, sauf au niveau graphique, mais le deuxième volume me dit qu'il y a peut être un espoir pour la série... Dommage que le premier soit si lourd.