Fiche n°224 : Camilla (Succubes T1) de T.Mosdi et L.Paturaud

Publié le par C...

Couverture:


Résumé :

Paris sous le règne de la Terreur et de Robespierre. 8 novembre 1793, Manon Roland, une figure de la Révolution française, meurt sous le couperet de la guillotine, quelques jours après l’humaniste Olympe de Gouges. Avec elles, les espoirs des Filles de Lilith s’éteignent une fois encore dans la plus terrible injustice ! Rue du Faubourg Saint-Honoré, Camilla attend, son amant, le tyrannique et mystique Robespierre, dans ses appartements. L’une des plus redoutables machinations de notre Histoire vient de s’enclencher, selon un plan vengeur qui n’épargnera rien ni personne !


Informations complémentaires : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=32901

Mon avis :

Autant vous prévenir tout de suite, avec Succubes, on est totalement dans le genre de bd que je déteste (pseudo historique, avec sociétés secrètes et filles dénudées). Comment éviter alors une lapidation en règle, aussi peu constructive qu'inintéressante ?
Sensei Eric me dit toujours, dans ces cas là, d'essayer de me mettre à la place des gens à qui ça pourrait plaire, en gros, d'être un peu plus "objectif". Et c'est pas toujours facile. Mais bon, je vais essayer. Je retrousse mes manches... Hop, c'est parti.

    Pour commencer, je vais m'arrêter sur les dessins, le point fort de cette Bd selon moi. Plutôt jolis dans l'ensemble, ils bénéficient de couleurs réellement superbes, pour une ambiance générale très sombre, avec de subtiles contrastes de rouge de temps en temps. Deux défauts majeurs cependant à ce niveau : les personnages sont parfois très statiques, au point que l'auteur soit obligé de mettre des "traits de mouvement" pour pallier à cette lacune. Les visages sont, eux, trop caricaturaux (soit les personnages sont très laids, soit c'est le contraire...) et ne permettent pas toujours une bonne identification des personnages. Mais bon, globalement, je le répète, c'est plutôt bon.

    L'histoire maintenant. Il va être question d'un conflit entre deux sociétés secrètes, oeuvrant chacune pour la domination du pays (voire plus), à travers la manipulation de certains hommes, ici Robespierre. Intrigue plutôt bien menée, action : ça fonctionne plutôt bien. Les alliances changent toutes les 3 pages, on est un peu dérouté, mais c'est tant mieux. Une nouvelle fois, deux critiques majeures dans ce domaine. L'intrigue, à force de vouloir nous dérouter en permanence, finit un peu par nous perdre. Et les dialogues sont vraiment trop lourds. A force de vouloir insérer certains mots "historiques", histoire de montrer qu'on s'est documenté, on en arrive à des discours, des phrases qui ne collent pas.
    Pour revenir sur cette bd de façon plus générale, je dirais donc que l'ensemble donne quelque chose de correct, d'assez classique, mais plutôt sympathique au final.

Maintenant, je vais juste me lacher en deux mots, parce que l'objectivité, ça va 5 minutes (désolé sensei)... Encore une bd qui mise sur le tour de poitrine de la couverture ! J'imagine les discussions au moment de choisir une couverture. "Alors, on voit combien de seins ? 36 ? ok, on la garde".  Et puis encore une pseudo bd historique, avec sociétés secrètes datant au moins d'Adam et Eve (rigolez pas, c'est vraiment le cas ici...). Où est l'originalité ici ? Et puis même la fin, voulue super énigmatique me laisse complètement de marbre. Je m'arrête là, je sens que je vais m'énerver. En tout cas, une chose est sure : Olympe de Gouges doit vraiment se retourner dans sa tombe.


4/10 : Difficile ici d'y mettre une note "objective". Assez joli, avec une intrigue assez bien foutue mais vraiment trop classique. Cela plaira sans doute aux amateurs du genre "sociétés historico-secrètes", ou, au pire, aux amateurs de filles nues même habillées. Ce n'est manifestement pas mon cas (et quelque part, ça me fait plaisir...).

C...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article