Fiche n °197 : L'Exil (La Trilogie Valisar 1) de Fiona McIntosh

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :


Résumé :

Loethar est un tyran ambitieux et impitoyable.
A la tête d’une terrifiante armée de mercenaires et de renégats, il a déjà conquis deux nations, ne laissant dans son sillage que dévastation et vies brisées. Il convoite maintenant le royaume de Penraven : un pays riche, doté d’un port important, d’un littoral étendu et d’abondantes ressources naturelles.
Mais, cette fois, le tyran veut davantage qu’une couronne, il rêve d’empire et nourrit une obsession grandissante vis-à-vis de la magie. Et s’il veut renverser le roi Brennus de Penraven, neuvième de la lignée des Valisars, c’est parce qu’il possède le pouvoir de coercition : tous les héritiers valisars naissent depuis des siècles avec ce don sinistre qui leur permet de soumettre entièrement les gens à leur volonté.
Si Loethar s’imprègne de la magie de ces êtres d’exception, nul ne pourra plus l’arrêter. Or, pour y parvenir, il est convaincu qu’il faut les consommer…
Informations complémentaires :
Le livre : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=31251
Son autre trilogie : Un avis ICI 

Mon avis :
Dans ce roman, on suit la famille royale de la dynastie des Vasilar et le royaume dans son ensemble.
Après maintes fausses couches, la reine a un fils, un fils adoptif et une fille morte à la naissance. Cependant, elle n'a même pas le temps de faire son deuil que le royaume se retrouve en guerre contre le barbare Loethar, qui semble vouer une haine incomparable à cette famille. Après avoir soumis la moitié du royaume, il arrive aux portes de Penraven.

Cette fantasy classique a pour défaut sa principale qualité : sa (trop grande) efficacité.
Fiona McIntosh va droit à l'essentiel : il n'y a pas de fioritures et le livre peut sembler assez simple. A l'iverse, si vous aimez les histoires qui vont vite alors, il n'y a pas de problème. Malgré tout, l'auteure arrive à nous brosser les portraits des personnages principaux d'une telle façon qu'ils sont attachants à la fin. Cela reste malgré tout de la fantasy classique avec un héros en fuite contre qui va trouver de l'aide providencielle contre les forces du mal.
Je n'ai rien trouvé de transcendant dedans, mais rien de rébutant non plus; conclusion, une histoire assez quelconque.

7/10 Bien raconté et doté de personnages attachants, ce premier tome tient la route. Esperons que le deuxième sera un peu plus travaillé, cela nous évitera de nous sentir floué à sa lecture.

Angèle

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article