Fiche n°154 : Deux Collèges de Magie de Caroline Stevermer.

Publié le par Meor

Couverture :


Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=31208

Résumé :
Attention : Ceci est la réedition sous forme d'intégrale des deux tomes nommés "L'Equilibre de Ancres" et "L'équilibre des Chants" de Caroline Stevermer.
Notons d'ailleurs que ces deux romans sont antérieurs aux séries à succès de Rowling et Pullman.
Ceci étant, si vous avez déjà l'un ou l'autre, autant vous procurer celui-ci. La couverture, la nouvelle correction et le prix en sont de frappants arguments !

De Verteloi à Glasscastle… Pour Faris, l’héritière d’un petit duché d’Europe centrale, ce sera le voyage en Orient-Express jusqu’à la lointaine Normandie, pour étudier au collège de Verteloi.
Mais il ne s’agit pas d’une école ordinaire — Faris et sa meilleure amie, Jane, vont rapidement découvrir qu’elles sont censées obtenir un diplôme de magie.
Mais alors, pourquoi n’ont-elles aucun cours de magie ? Et, à l’autre bout du continent, que manigance le régent, Brinker ? Les dangers s’accumulent et Faris va devoir risquer sa vie — pour elle-même, mais aussi pour son royaume et pour la stabilité du monde. Pour Samuel Lambert, tireur d’élite, cow-boy, aventurier et ancien artiste de cirque, ce sera une invitation à Glasscastle pour contribuer avec sa sûreté de tir à l’archi-secret dispositif Azincourt.
Les seuls dangers auxquels il s’attendait étaient le snobisme anglais et le thé à toutes heures de la journée. Mais sous les apparences tranquilles d’une université anglaise se cache une magie aussi ancienne que redoutable. De nombreux complots, intérieurs et extérieurs, menacent l’université de Glasscastle et les choses ne tardent pas à devenir bien plus excitantes que Lambert ne l’avait prévu !
Mon avis :
Passé bien trop inaperçu lors de sa sortie il y a quelques années, ce roman (ou plutôt  cette courte série) a pourtant plus d'un atout dans ses lignes.

Tout d'abord s'il s'agit bien de collèges de magies, en aucun cas vous ne tomberez dans le déjà-vu (Pottermania oblige) et moins encore dans le prévisible. L'intrigue se déroule dans une atmosphère de début de siècle (ou de fin de siècle ?) aux relents victoriens. 

Un peu de policier, un peu de magie, quelques répliques bien senties et des personnages attachants (parce qu'humains, tout simplement). Du bon, du bien dosé, de l'indispensable.

Si je n'ai pas encore lu le second tome, je suis sûre d'aimer ; pour les personnages et l'histoire, mais aussi pour la plume de l'auteure.

Stevermer sait attirer le lecteur sans condescendance, elle sait nous amener où elle en a envie, et c'est un vrai régal. Le tout avec une traduction appliquée qui nous laisse (je le crois) le style particulier de l'auteure et qui me plaît énormément.

Et une réédition exempte de coquilles.. Quoi de mieux pour s'y plonger?

9/10 : Parce qu'il FAUT lire ces deux romans. Parce qu'ils vont vous enchanter comme ils vous faire rire ou frémir. Parce que c'est beau. Parce que c'est bien. Et parce qu'en plus, ça manque les livres où la magie n'est pas qu'un prétexte (ou qu'un joli mot dans le titre ou la quatrième de couverture).

Meor

Publié dans Critiques Fantastique

Commenter cet article

Loula 08/12/2009 17:29


Le problème du premier tome était principalement ça traduction qui a fait éliminer ce titre d'un comité de lecture auquel je participais malgré une histoire très intéressante. ça ne m'a pas
empêchée d'acheter les deux tomes mais j'hésite à me plonger dans le deux sans savoir s'il est en rapport direct avec le premier dont je ne garde pas assez de souvenirs... Mais comme toi, j'espère
que cette nouvelle édition (et aussi la sortie en poche)donnera une nouvelle chance à ces romans...