Fiche n °157 : L'Heure Secrète (Midnighters 1)de Scott Westerfeld

Publié le par Simatural

Couverture :


Résumé :
Il existe une ville, aux Etats-Unis, où le temps s'arrête à minuit.
Plus un être ne bouge, tout semble figé. S'ouvre alors l'heure secrète. Le monde appartient aux darklings, des créatures maléfiques qui rodent dans les ténèbres. Seuls quelques ados, nés à minuit pile, sont capables d'évoluer dans cet espace-temps. Ils se surnomment entre eux les midnighters. Tous ont des pouvoirs spéciaux. Tous, sauf Jessica Day. Pourtant, les créatures de l'ombre sentent en elle un danger redoutable et sont prêtes à l'éliminer.
Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=31489

Mon avis :
Soyons franc, Midnighters ne m'a pas autant emballé que V-Virus (qui reste pour moi ce que Westerfeld a fait de mieux) ou que Uglies. Mais pourquoi donc ?

Soulignons tout d'abord que l'écriture de cette série et sa parution outre-atlantique sont antérieures à celles de Uglies. Ceci explique sûrement cela...
 
De fait, j'ai trouvé ce premier volume moins abouti et ce, sur plusieurs points. En terme d'univers, premièrement, où la profondeur d'Uglies du monde éclipse totalement celle de Midnighters bien moins fouillé, bien plus conventionnel. Comparer deux univers très différents (l'un appartenant à de la SF, l'autre à du fantastique) pourrait paraître dépourvu de sens. Oui, c'est sans doute un peu vrai mais je suis convaincu que le fantastique peut proposer des univers aussi touffu que sa consoeur, V-Virus est là pour le prouver.
Avec Midnighters, Westerfeld rentre un peu dans le rang avec une idée certes originales mais bien moins que ceux à quoi l'auteur nous avait habitué.  Deuxièmement, là où Uglies lançait de nombreuses de pistes de réflexion à ses lecteurs, Midnighters se "contente" de divertir. Pas mal ! Mais de la part de Westerfeld, j'attendais mieux surtout qu'il a prouvé maintes fois qu'il pouvait faire bien mieux en matière de divertissement (cf V-Virus ou Succession).
Bref, le petit dernier (en France) de l'auteur souffre un peu de la comparaison avec ses ainés.

Pour autant, j'ai lu ce premier tome d'une traite. Sans déplaisir. Sans "grand" plaisir non plus. Par contre, je dois avouer que j'ai trouvé les personnages secondaires de Midnighters bien moins "lisses" que ceux de Uglies, gros défaut de la série de mon point de vue. A ce niveau : Jessica, Tally, même combat ! Totalement interchangeables, très souvent énervantes, elles ne se différencient que par leurs prénoms.

J'ai aussi ouï dire que la série devait connaître une adaptation sur le petit écran. A voir...

7/10  Moins abouti que les précédentes productions de l'auteur, ce premier tome de Midnighters reste toutefois recommandable. A n'en pas douter, les adolescents devraients y trouver leur compte : quoi de plus normal pour un livre spécialement concocté pour "Young Adult". Toutefois, j'aimerais bien qu'un jour prochain, Westerfeld réécrive pour le public adulte comme il l'a déjà fait par le passé. Une chose qui n'est pas à l'ordre du jour puisque Leviathan, son prochain roman, débutera une nouvelle trilogie pour YA.

Simatural

Sinon, le panning de parutions des prochains tomes de Midnighters est annoncé. Voici donc pour les dates de sorties :
- L'Etreinte des Ténèbres (Midnighters tome 2) : Mai 2009
- Le long Jour bleu (Midnighters tome 3) : Novembre 2009 

Publié dans Critiques Fantastique

Commenter cet article

Luna 11/07/2011 11:39


J'ai beaucoup apprécié ce premier tome : simple, agréable, parfois drôle... J'ai retrouvé ce que j'avais apprécié dans Uglies ! J'ai hâte de découvrir la suite :)

Si ça t'intéresse, je viens de publier mon avis sur ce livre sur mon blog...
Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!


Loula 12/03/2010 17:34


J'avais un avis très similaire après la lecture du tome 1 et puis finalement il a fait son chemin et j'ai lu le 2 que je ne pensais pas lire sur le coup... Maintenant j'aimerais lire le 3!!


Béa 11/03/2010 22:51


Bonjour à tous,
Vos critiques sont très intéressantes. Tout comme vous, j'ai eu du mal à rentrer dans l'univers de ce roman, dans lequel les personnages ne m'ont pas paru très attachants ; plutôt quelconques
(Jessica, Jonathan) ou carrément déplaisants. Je ne fais cependant pas de rapprochement entre Tally et Jessica que je considère comme très différentes. Jessica n'a rien d'une héroïne, c'est une
fille banale un peu pommée à qui il arrive quelque chose d'extraordinaire. Quant à Tally, c'est une force de la nature, une leader, une conquérante, qui se distingue de la masse. Rien à voir, donc
! J'attends avec impatience la nouvelle série à paraître de Westerfeld.