Fiche n° 141 : Coeur d'Encre de Cornelia Funke

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
 

Résumé :

Depuis la disparition de sa mère il y a 9 ans, Meggie et son père Mo, un relieur de livres reconnu, consacrent leur vie aux livres et à la lecture. Une nuit, un homme étrange se présente chez eux. Il est à la recherche d'un livre mystérieux et semble prêt à tout pour le retrouver. C'est le début d'une incroyable aventure qui entraine Meggie et Mo accompagnés de leur tante Elinor, une excentrique bibliophile, dans un vieux village d'Italie.

Informations complémentaires :
tome 1: http://critic.fr/detail_livre.php?livre=21589  (bientot réimprimé)
Et pour le film (attention la bande annonce vous pourrit 200 pages de lecture, et y ajoute tout et n'importe quoi..) :
www.inkheartmovie.com

Mon avis :

Acheté il y' a quelques temps, je n'avais pu commencer Coeur D'Encre à cause de l'intro reprenant un paragraphe de Strette, de Paul Celan (que j'étudiais de façon overdosée alors). J'avais à ma grande stupidité refermé le livre sur cette page. N'allant même pas jusque lire le premier chapitre (c'est dire si j'étais devenue allergique à Celan).

Stupidité donc, car après deux ans dans ma bibliothèque j'ai fini par le lire, sachant que l'adaptation ciné n'allait pas tarder. Et quelle ENORME et BONNE surprise que ce livre !

Un best-seller outre Rhin et dans les pays anglo-saxons, passé quasi-inapercu chez nous... Comment-est-ce possible ? Hachette aurait oublié d'en faire une promotion digne? Le poche est épuisé et n'a pas été réédité, c'est dire... La sortie du film aidant, le livre ressort en 2009... (et c'est le début d'une trilogie. Le reste n'est pas encore traduit en français et malheureusement je ne suis pas familière avec l'allemand).

Une très bonne surprise que ce livre donc.

Et pourquoi ?
Parce qu'après Harry Potter qui, a mon goût, a fini par beaucoup se traîner, après ce phénomène fantasy qui n'a pas amené que du bon dans les littératures de l'imaginaire, qui plus est dans un classement "jeunesse", je ne savais pas trop à quoi m'attenre.
Mais une fois les premières pages lues, j'ai eu du mal à décrocher.

Ici très peu de fantasy, beaucoup de fantastique et d'aventure. Beaucoup de citations d'autres ouvrages de fantastique ou autre, de jeunesse (de l'Histoire sans fin à Bilbo, en passant par Poucette et Oliver Twist) ponctuent les chapitres, apportant un éclairage différent et très réfléchi aux actions.

Je ne veux pas trop en dévoiler sur l'histoire ; assurément j'aurais détésté qu'on m'en dise trop mais sachez seulement que, si vous avez envie d'un livre qui ne se prend pas la tête mais reste néanmoins très malin, d'héros et héroïnes qui se découvrent au cours des actes, de méchants très moches et d'un soupçon de magie, Coeur d'Encre est pour vous. Si, en plus, vous appréciez les livres s'amusant aux mises en abymes et autres auto-réflexion, vous allez être ravis !

9/10 : Une excellente surprise (à retardement) qui me donne envie de recommander ce livre comme l'a fait pour moi une excellente prof d'université. Du fantastique, des personnages hauts en couleur, pas de prise de tête... Que demander de mieux ?


- Ah si, un trailer qui ne donne pas l'impression d'un énième film adaptant un roman de fantasy avec dragons et licornes, puisqu'il n'y a ni l'un ni l'autre dans le livre (du moins dans le premier tome). Et Brendan Fraser pour Mo ? N'importe quoi ...

(oui, je me tais.)

Meor

Publié dans Critiques Fantastique

Commenter cet article

victor dillinger 09/01/2009 11:34

Bonjour !
Un excellent livre, dans une nouvelle édition publiée par Gallimard Jeunesse !

Simatural 03/01/2009 12:13

Effectivement, le BA n'est pas top et ne me donne pas très envie d'aller voir le film.

Brendan Fraser jouait très bien dans Scrubs ! Un acteur qui joue dans Scrubs ne peut pas être mauvais ! Héhé.