Fiche n° 123 : Lyra et les oiseaux / Il était une fois dans le nord de Phillip Pullman

Publié le par Meor

Aujourd'hui double chronique. En l'honneur de deux personnages de Phillip Pulmman qu'il m'a été d'une grande joie de retrouver dans deux romans illustrés. Je ne puis, si cela n'est pas déjà le cas, que vous encourager à lire (que dis-je, dévorer) sa trilogie A la croisée des mondes (pour les puristes His dark material).

Couvertures :




Résumés :
Lyra et les oiseaux (Lyra's oxford)
Lyra a trouvé le moyen de se rendre régulièrement sur les toits de Jordan College. Elle inspecte la couverture du bâtiment pour le gardien, qui, en échange, lui confie les clés de la Tour de la Conciergerie. De ce lieu particulier, elle observe les oiseaux. Un jour, parmi eux, elle distingue le daemon d'une sorcière, capture l'"oiseau", et le conduit chez l'alchimiste détenteur d'un remède capable de guérir sa sorcière.
La route n'est pas sans embûches

Il était une fois dans le Nord (Once upon a time in the north)
Jeune texan expérimentant son ballon, tout juste gagné au Poker, Lee Scoresby débarque dans une petite ville du nord où s'opposent interêts politiques, pétroliers, et haine des ours... Sur son chemin il retrouvera d'anciens ennemis mais aussi de futurs alliés.

Informations complémentaires :
Intégrale "A la croisée des mondes" : http://critic.fr/detail_livre.php?livre=25186

Mon avis :
Je n'étonnerais personne me conaissant en affirmant que j'ai dévoré le premier et attendu le second comme  mon livre  phare de novembre. Ca parait bien peu de choses, un tel petit livre, mais c'est sans compter pour mon amour envers cet univers parallèle et ces personnages.

Sans compter sur le manque cruel dans lequel me laisse, à chaque relecture, la fin du Miroir d'Ambre...  Bref. Oublions donc mon attente et parlons de mon ressenti.

Tout d'abord, pour l'un comme pour l'autre, c'est avec un plaisir  réél que j'ai entrepris ce retour à Oxford puis dans le Nord. Que j'ai renoué avec des amis, tout en sachant que l'action ne se passe PAS au même moment que la trilogie.

Qu'importe. Retrouver Lyra et Pan est déliceux, leur aventure  est une douce prolongation offerte par Pullman. Plus un conte lyrique qu'un véritable roman, tant mieux, à mon avis.

Découvrir un jeune Lee  accompagnée d'Hester,  déjà très maligne, et rencontrer Iorek et quelques personnages du nord, découvrir des enjeux très matériels. Pétroliers... et une fusillade en prime...Non vraiment, ca dépote. On croirait un petit western sur glace. Plus qu'agréable, j'ai arrété mainte fois la lecture pour la simple joie de retrouver les personnages sans savoir ce qui allait se passer...

Et puis, chose très importante, ces deux livres continuent  l'exploration dans cet univers  parallèle par leur exitence mais aussi par le plan d'Oxford et du Nord, par les illustrations, et l'objet en lui-même qui ne dénoterait pas dans une bibliothèque du Jordan College de Lyra...

Là vous me direz, elle est gentille mais ne nous parle pas beaucoup des histoires...réjouissez-vous de ce presque mutisme, je ne voudrais pas vous gâcher cette lecture!

9/10 Un plaisir certain, aussi bien par les beaux objets que sont ces deux livres que par leur contenu. Le flacon ET l'ivresse, que demander de mieux. Si je ne mets pas 10, c'est pour une simple raison : vraiment, c'était trop court. Encore !

Meor

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article