Fiche n° 122 : Gravité (Cycle des Xeelee 1) de Stephen Baxter

Publié le par Aneria

Couverture :


Résumé :
 
Autour d'une nébuleuse vieillissante pourrit la Ceinture. Cet amas de déchets matériaux antiques, de nature étrange, est peuplé de la castes des mineurs, moins que rien tirant leur maigre subsistance en échange de ce qu'ils arrivent à extraire de l'astre mort. Parmi ces parias fatalistes et sans idéaux, Rees passe pour un illuminé : jeune rêvant de partir, et surtout de savoir. De tout savoir. Il gagne donc le Radeau, cité spatiale dirigeante pour avoir des réponses. Pour en savoir plus sur les mythes qui l'habi-tent, ceux des Osseux et du « Vaisseau ». Et, non loin, la Nébuleuse vit selon lui ses dernières heures.
Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=29983

Mon avis :
Précisons que derrière cette nouveauté chez nous se cache Raft, ni plus ni moins que le premier roman de Baxter, sorti initialement en 1991 (!) Et maintenant accrochez vous, vous êtes en présence d'une perle de SF. Riche dans ses sujets et ses traitements, Baxter nous porte avec douceur dans un non-monde amer, où Rees, personnage très vite attachant, fait un joli bout de chemin.

Le style de l'auteur est d'une grande finesse, et sans lourdeur, sans jamais être pompeux, il nous place dans un espace tantôt étouffant, tantôt grandiose, profond et dur. Le voyage du « rat de mine » coule le lecteur dans le décor et dans ses questions, ses peurs, ses découvertes. On peut y voir une quête, de l'initiatique. J'y vois surtout du mythe et de l'épique.

Fidèle à des valeurs (presque) évidentes de la SF, Baxter représente bien là notre monde, dans sa lutte des classes. Un jugement vieux de 17 ans, d'autant plus douloureux, notamment sur la question de l'environnement. Grandiose, tendu et pêchu, ce roman se lit sans difficulté, mais vous laisse à penser lorsque vous le refermez... Vivement la suite !!!

8/10 Dans un univers lointain, et pourtant tellement proche du notre, les aventures d'un jeune sans avenir devient vite une épopée de grande envergure. Profond, mature et agréablement glacial, le désormais célèbre Baxter démontre ici que ses premières expériences valent le détour. Voilà une histoire à ne plus regarder vers l'espace de la même façon. Attention : Grand risque de devenir fan !

Aneria

Publié dans Critiques SF

Commenter cet article