Fiche n° 115 : Le Mage du Prince (La Prophétie du Royaume de Lùr 1) de Karen Miller

Publié le par Simatural

Couverture :


Résumé :

Au Royaume de Lur, une immense barrière magique protège les habitants des ravages du sorcier Morg depuis six cents ans. Les Doranens gouvernent le royaume grâce à la magie tandis que les Olkens ont interdiction absolue de l’utiliser… sous peine de mort.
Le jeune Asher a quitté sa famille de pêcheurs pour faire fortune à Dorana, la capitale. Très vite, il devient l’assistant du Prince Gar et apprend la vie de château. Ses origines modestes et sa gouaille lui valent l’inimitié de bon nombre de nobles à la cour. Mais dans l’ombre, ses amis veillent sur lui. Ils font partie d’une confrérie secrète qui attend l’avènement d’un mage innocent qui sauvera Lur des Derniers Jours. Mais Asher a déjà bien du mal à éviter les pièges que lui tend jour après jour l’entourage de la famille royale…

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=30405

Mon avis :
Je vais commencer ma chronique par quelques récriminations qui traduisent mon énervement quant aux titres actuels de fantasy. Je ne vise pas particulièrement l'éditeur ; d'autres le font aussi et de manière plus systématique. Le Mage du Prince arrive juste au mauvais moment.   

Pourquoi est-ce que les titres de fantasy doivent  toujours comprendre les mêmes mots ?  Vous savez, des mots tels que "prince", "mage", "épée", "royaume", "magie" et j'en passe et des meilleurs.

A ce titre (ah ah), Le Mage du Prince fait très fort avec deux de ces " accroches " dans le titre ! Je sais pas vous mais moi, ça m'agace. La fantasy mérite bien mieux que des titres fades, inspides et commercialement formatés.
Chose plus agaçante encore quand on sait que le nom de la série en V.O. était intitulée  Kingmaker, Kingbraker. Je trouve ce titre drôlement plus accrocheur que (attention, retenez votre souffle) La Prophétie du Royaume de Lùr.
Je ne ferais pas l'affront de vous citer le nom du second volume qui fait encore plus fort!
Le Retour du Sorcier. Je sais, j'ai craqué. Mais avouez...

Bon. Trève de moqueries, intéressons-nous à l'ouvrage en lui-même.

La quatrième de couverture fait référence à Canavan et à Hobb.
On ignorera la comparaison avec Hobb présente sur 50% des ouvrages de fantasy. Celle, par contre, avec Canavan est intéressante à plus d'un titre (ah ah). Outre la couverture qui ressemble comme deux gouttes d'eau à celles de la Trilogie du Magicien noir (ça y' est je recommence ! ), ce premier livre de l'australienne Karen Miller partage beaucoup avec la série de Trudi Canavan.

Très classique à tout point de vue, tant sur le fond que sur la forme, l'une et l'autre comptent captivent malgré tout. Et ce n'est pas peu dire que la série de Miller possède des qualités.

Durant la premier moitié de l'histoire, l'auteur s'attache à décrire le royaume de Lùr, son histoire mais aussi et surtout, à décrire ses personnages, à les rendre attachants au lecteur.

Originaire d'un village de pêcheur, Asher, personnage charismatique au sens pratique "surdéveloppé" et au parlé très "campagnard" va se mettre, par un concours de circonstance assez particulier, au service du prince Gar.  De plus, Asher n’a pas sa langue dans la poche et possède un franc parlé et ce, quel que soit l'interlocuteur qu'il a en face. Ce don assez étonnant lui vaudra un travail mais aussi bien des soucis...

Dépourvu de magie, Gar est le plus Olken de tous les Doranen. Il vit assez mal sa différence qui le pourtant rend très populaire chez les Doranen et le rapprochera finalement très vite d'Asher.

Dans cette première moitié, le ryhtme n'est pas très élevé mais on ne s'ennuie pas du tout ; la présence de nombreux dialogues, où l'auteur ne se prive pas pour faire de l'humour, aidant. Les évènements s'accélèrent dans la seconde partie jusqu'à la chute finale, terrifiante et pleine de suspenses... Que nous réserve l'auteur pour la suite ? On a VRAIMENT envie de le savoir.

J'ai eu la chance de rencontrer l'auteur aux Utopiales. Très gentille, elle m'a informé qu'elle écrivait actuellement un second dyptique qui faisait suite aux évènements narrés dans le premier.  Enfin, elle prévoyait aussi de se lancer dans une préquelle.  Bref, le monde de Lùr a encore bien des histoires à abriter...

7/10 Premier volume d'un dyptique, Le Mage du Prince n'est pas une lecture désagréable. Classique mais efficace, elle comblera nombre de lecteurs en attendant la suite, d'ores et déjà prévue pour mars prochain.

Simatural

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article

Une lectrice super à la mode 17/10/2010 23:25


Ce livre, il est tout simplement super!

j'avais vraiment hâte de lire la suite...

Pour l'instant, la suite ne me plaît pas autant que le 1er tome mais bon, je ne suis qu'au chapitre 9 !


Simatural 15/07/2009 17:15

Le second tome est du même acabit ; et moi, j'ai plutôt bien accroché. La série de Karen Miller n'est pas la tuerie de l'année ni même une très bonne série ni même une série originale mais on s'amuse bien le temps d'une lecture. Alors... ben, j'ai marché.

Sreekstar 15/07/2009 15:16

Pour ma part, je dirai que les 140 premières pages de ce roman sont classique à la limite de l'ennuyeux...
Par contre, passé ce cap, nous trouvons des personnages intéressants et fouillés, une intrigue plus profonde et un univers tout a fait original!
Ce serait un excellent roman de fantasy sans ce départ un peu fade.
Toutefois, que cela ne vous empêche pas de le lire, ca vaut le coup malgré tout.