Fiche n° 99 : Indomptable (La Flotte perdue 1) de Jack Campbell

Publié le par Simatural

Couverture :


Résumé :
Un siècle après sa défaite et sa disparition dans un combat spatial, le capitaine John Geary se réveille à bord d’un cuirassé dont il ne reconnaît ni l’équipage ni les coutumes. On lui apprend qu’on l’a récupéré dans une capsule d’hibernation. Il prend peu à peu conscience que la guerre à laquelle il participait et qui opposait deux blocs de la Galaxie, le Syndic et sa propre Alliance, perdure au bout de cent ans. Les belligérants ne sont pas loin d’être à genoux. La dernière manœuvre de l’Alliance, qui se voulait décisive, a totalement échoué, et sa flotte, déjà décapitée par le Syndic, est menacée de destruction totale.
Or John Geary se rend compte que son dernier geste de résistance à l’ennemi, cent ans plus tôt, a fait de lui une figure de légende : l’héroïque « Black Jack » Geary, révéré, adulé par toute l’Alliance. Ce Rip Van Winkle du futur se voit bien malgré lui confier le sort de la flotte et, partant, celui de l’Alliance. En dépit de sa réticence et de l’écœurement que lui inspire l’idolâtrie dont il est l’objet, aura-t-il la force de ramener vers sa lointaine patrie l’armada de bâtiments blessés dont il est désormais responsable, avec la clef de l’hypernet du Syndic, atout majeur de cette guerre, cachée à bord de l’Intrépide, son vaisseau amiral…
Informations complémentaires :
tome 1 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=28997
tome 2 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=29694

Mon avis :
Je mentirais si je disais n'avoir pas pris de plaisir à lire les aventures du capitaine "Black Jack Geary". Mais je mentirais tout autant si je disais que je prévoyais de les relire un jour...

La Flotte Perdue est typiquement le bouquin qui procure un plaisir immédiat mais qui ne figurera jamais dans vos plus grandes expériences de lectures. Il est même possible que vous ne vous souviendrez plus l'avoir lu. Mais là n'est pas l'intention de l'auteur : celui-ci vous sert un défouloir que vous ne lâcherez qu'à contre-coeur tant il est prenant.

Dans la lignée des Honor Harrington, Jack Campbell écrit une SF qui donne la part belle aux batailles spatiales et aux conflits politiques. Militaire ? Militariste ? L'auteur a, pardonnez-moi l'expression le cul entre deux chaises et l'on ne sait pas trop ce qu'il pense réellement. De fait, on sent moins l'aspect militariste de l'oeuvre que chez son homologue et concitoyen, Weber.

Moins guerrier que Weber, Campbell situe sa guerre sur un plan plus personnel  : ainsi, le conflit principal du récit a plus lieu entre Jack Geary et la figure mythique qu'il incarne qu'entre L'alliance et le Syndic.
Du côté du style, rien de bien flamboyant. Pour ne pas dire plus...

6/10 Un livre à réserver en priorité aux fans d'Honor Harrington et de space op' militariste. Ou à ceux qui veulent lire quelque chose de léger entre deux lectures plus exigeantes.
Vos neurones ne chaufferont pas à la lecture de La Flotte Perdue ; tant mieux, le livre est prévu pour ça. 

Simatural

Publié dans Critiques SF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article