Fiche n° 60 : Le Mystère Olphite de Carina Rozenfeld

Publié le par Simatural

Couverture :


Résumé :
Dans un avenir proche, une nouvelle institution, les Olphites, s’est constituée. Structurée comme une religion, avec prêtrise et disciples, elle regroupe des hommes et uniquement des hommes. Ils ont été choisis pour un talent particulier, celui de projeter leur esprit dans les comètes qui sillonnent l’univers. Ainsi, ils « voient » et voyagent dans l’espace.
Élevé dans le cocon douillet d’une école olphite, Maor, élève au don très puissant, s’enfuit après avoir découvert qu’une comète doit percuter la Terre et la détruire. Les prêtres prétendent vaincre le danger, mais Maor a compris que ce n’est qu’un mensonge : nul ne peut parler avec une comète et encore moins la faire changer de direction.
Aidé du professeur Hermann et de Sirius, une de ses étudiantes, Maor met au jour les véritables projets du chef olphite, Ikar : dans un immense complexe souterrain du désert du Nevada, Ikar prépare la fuite des Olphites vers une planète lointaine, abandonnant l’humanité à la mort.
Pendant ce temps, Sirius découvre qu’elle est une Olphite, la première femme olphite. Et son don dépasse la simple vision…
Informations Complémentaires :
http://critic.fr/detail_livre.php?livre=28416

Mon avis :
Avec le Graal du Gobelin, Le Mystère Olphite vient relancer la collection jeunesse Le Maedre qui ne comptait pour l'instant que quelques sorties. Vous ne connaissez pas l'auteur ? Moi, non plus je dois dire. Après quelques recherches, j'ai pu découvrir que Carina Rozenfeld est une jeune auteur méconnu qui oeuvre en jeunesse. C'est donc avec beaucoup de curiosité que j'entamais ma lecture...

N'ouvrez pas ce livre en espérant trouver de la SF complexe, vous en auriez pour vos frais.
En bonne collection jeunesse, Le Maedre propose des titres accessibles, et en de ce point de vue, on peut dire que Carina Rozenfeld réussit bien son coup. Son roman accroche rapidement par l'intermédiaire d'une course-poursuite passionnante entre le jeune fugueur Maor et ses anciens mentors. Dans sa fuite, il rencontre plusieurs personnes prêt à l'aider : un guide touristique, le grand professeur Hermann qui a tant fait pour la reconnaissance des olphites, et surtout la jeune et belle Sirius, qui hait les olphites de tout son coeur. Les olphites, ces mystérieux prêtres, qui vivent à l'écart des hommes et dont certains prétendent que la puissance de leurs pouvoirs n'ont d'égale que leurs mensonges...

Malheureusement, plusieurs maladresses viennent toutefois gêner la lecture. Ainsi, à un moment, les héros vont se jeter tout droit dans la gueule du loup sans aucune bouée de sauvetage... Un peu incompréhensible au vu des nombreuses possibilités qui s'offraient à eux... Sans prendre d'autres exemples pour ne pas vous spolier votre lecture, j'ai trouvé que les réactions des personnages manquaient parfois de naturel.

6/10 Une oeuvre de jeunesse pour la jeunesse, qui malgré quelque défauts loin d'être rédhibitoires, parviendra à satisfaire les jeunes lecteurs désireux de découvrir la SF.

Simatural

Publié dans Critiques SF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Petitjean 25/05/2010 12:20


C'est vraiment un super livre pour les ados.
L'histoire est passionnante et bien imaginée.