Fiche n° 51 : Voyageurs de Neal Asher

Publié le par Simatural

Couverture :

Résumé :

Dans un futur très lointain, deux civilisations post-humaines sont en guerre dans le système solaire. L'une d'entre elles maîtrise le voyage dans le temps et certains de ses membres sont remontés à différentes ères du passé afin de faire basculer le conflit à leur avantage. Pour cela, ils ont un allié monstrueux, Cowl, une entité surhumaine, sorte de savant fou qui veut éradiquer les humains.
Deux siècles plus tôt, Polly, jeune prostituée accro à toutes sortes de substances, se retrouve entraînée malgré elle dans ce conflit du futur. Poursuivie par un tueur à gages cloné, un supersoldat glacial et violent, elle va remonter le temps à la recherche de Cowl.
Début d'une traque sauvage au coeur d'un monde peuplé de créatures de cauchemar, un voyage fou et halluciné.

Informations complémentaires :
(A venir)

Mon avis :
Pour qui observe un tant soit peu les parutions SF, il apparaît bien vite que les romans de voyage dans le temps ne sont pas légion, loin de là. Aussi, quand l'auteur de L'écorcheur, un planet op' complétement décalé, original et loufoque à lire absolument, nous concocte une histoire de voyage temporel, il convient de lire ce roman au plus vite.

Ce nouveau roman de l'américain Neal Asher garde les qualités entraperçues dans L'Ecorcheur, à savoir un mélange des genres réussis, de l'action omniprésente ou encore un côté série B bienvenue avec un humour au scalpel... Neal Asher est un auteur à surveiller, nul doute à se faire là-dessus.

Seulement voilà, des gros défauts viennent gâcher la lecture  à tel point qu'elle en deviendrait presque pénible... Bon, l'adjectif est un peu fort, j'en conviens, mais il vient traduire le sentiment de frustration qui est vénu égayer bien malgré moi ma lecture. Je ne sais pas si cela vient de la traduction ou de l'écriture du roman mais impossible de passer outre le style. C'est écrit à la hache, c'est brouillon tant et si bien qu'on en vient à se demander si l'auteur n'a pas "torché" le roman en quelques semaines.... Dommage!  Il y avait matière à beaucoup mieux !

6,5/10 Vous l'aurez compris, le dernier Neal Asher m'a laissé dans la bouche un petit goût de déception. Si le style ne vous gêne pas, Voyageurs peut faire partie de vos lectures de l'été. Sinon, allez plutôt  voir du côté du Genefort. Dans tous les cas, jetez-vous plutôt sur L'écorcheur qui vient de paraître en poche !

Simatural

Publié dans Critiques SF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article