Fiche n° 41 : Le Voyage de L'Ombrelune (Les Chroniques de Verral 1) de Sean McMullen

Publié le par Simatural

Couverture :


Résumé :

Mort-d'Argent: une arme magique d'une puissance incommensurable, capable, si elle tombait entre de mauvaises mains, de tout détruire sur son passage. Warsovran: un empereur mégalomane prêt à tout pour étendre son emprise sur le monde.
Leur rencontre était fatale...
Les habitants de la Torée, qui ont vu leur continent réduit en cendres en l'espace de quelques instants, auraient beaucoup à dire à ce sujet. S'ils étaient encore de ce monde, bien sûr.
Désormais, tous veulent s'emparer de Mort-d'Argent. Il y a ceux qui, comme Warsovran, y voient l'opportunité d'accroître leur pouvoir, et ceux qui, pour éviter une nouvelle catastrophe, cherchent à tout prix à la soustraire aux premiers. Mais même les partisans de la paix sont divisés, à l'image de l'équipage de l'Ombrelune, vaisseau-espion dont chaque membre travaille pour un commanditaire différent. À son bord, Laron est le seul qui semble se préoccuper sincèrement du sort de son prochain. Après tout, ce n'est pas parce qu'on est un vampire vieux de sept siècles - coincé dans le corps acnéique d'un adolescent de quatorze ans - qu'on n'a pas le droit d'avoir des idées bien arrêtées sur la chevalerie!

Informations Complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=28706

Mon Avis :
Après les premiers tomes des série de Larke et de Abercrombie, voici que J'ai Lu, par l'intermédiaire de sa collection grand format, lance les Chroniques de Verral de Sean McMullen. Contrairement aux auteurs cités précédemment, ce dernier n'était pas inconnu en France avant que J'ai Lu ne l'édite. En Effet, vous avez peut-être lu son dyptique de SF Les Ames dans la grande Machine

La quatrième de couverture donne le ton ; la place donnée à l'humour sera prépondérante dans ces chroniques. De fait, il m'est arrivé à de nombreuses reprises de franchement bien me marrer. Entre un vampire prépubère de 700 ans qui se colle de la barbe pour paraître plus vieux, un empereur dont la mégalomanie tuera au moins mille personnes à plus ou moins dix millions, des prêtresses prêtes à tout pour être Doyenne à la place de la Doyenne ou encore un mystérieux capitaine de bateau qui se refuse que des femmes puissent passer une nuit seule dans leur lit, il y a de quoi faire dans ce volume. Tous ses personnages gravitent autour de Laron, vampire à l'esprit chevaleresque et véritablement charismatique qui remportera, je pense, votre adhésion, même après sa petite mésaventure (je n'en dis pas plus...).

La richesse du monde de Verral n'a d'égale que son originalité ; en effet, Verral me fait plus penser à un monde tiré d'un planète op' que d'un livre de fantasy classique. La technologie semble avoir de plus en plus d'importance dans cet univers où une seule armure peut faire autant de dégât qu'une bombe atomique.

A noter qu'il existe en VO quatre volumes se déroulant dans ce même univers. La VF du second tome est annoncée pour novembre. Youpi !

8/10 Seconde bonne pioche pour la collection GF de J'ai lu. Après le Abercrombie, elle nous propose un roman à la fois fun et original ! Une Excellente surprise !

Simatural

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article