Fiche n° 38 : Riverdream de Georges R. R. Martin

Publié le par Simatural

Couverture :


Résumé :

   Missipi, 1857. Quel capitaine de vapeur sensé refuserait le marché de Joshua York ? Cet armateur aux allures de dandy romantique offre des fonds illimité pour faire construire le navire le plus grand, le plus rapide et le plus somptueux que le fleuve ait jamais connu. En échange de quoi ses exigences paraissent bien raisonnables : garder la maîtrise des horaires et des destinations, et, surtout ne jamais – à aucun prix – être dérangé dans sa cabine hermétiquement close, dont il ne sort qu’une fois la nuit tombée.
Voici enfin l’occasion qu’attendait le capitaine Marsh, vieux loup de rivière aux proportions gargantuesques, pour relancer sa compagnie en perte de vitesse. Si ce formidable vapeur lui permet de coiffer ses concurrents au poteau, peu lui importe les lubies de l’étrange armateur. Jusqu’au jour où une vague de meurtres sanglant apparaît dans le sillage du Rêve du Fèvre…

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=28712

Mon avis :
   Il est étonnant de voir que, malgré la pile d'ouvrages sortie sur le thème, les vampires sont, plus que jamais, source d'inspiration pour les auteurs. Après Westerfeld, c'est au tour d'un autre grand auteur de s'atteler au mythe de nos suceurs de sang préférés. J'ai nommé ... Georges R. R. Martin ! Alléchant, non ?

On retrouve vite les qualités de l'auteur du Trône de fer, fidèle à lui-même. Véritable marque de fabrique de l'auteur, des scènes crues et cruelles ponctuent le récit plutôt tranquille de Riverdream. En effet, le rythme du bouquin tient plus de la péniche que du vapeur. Cependant, là n'est pas l'intérêt du roman qui repose sur ses deux personnages principaux. De ce point de vue, aucun soucis à se faire. Tant Marsh, capitaine possédant une gouaille assez formidable, que le mystérieux Joshua York peuvent se targuer d'être des personnages réussis qui remporteront à coup sûr votre adhésion. Saluons aussi l'atmosphère qui se dégage du roman : le mississipi et ses vapeurs auront rarement été si crédibles.

Toutefois, on ne ressort pas totalement satisfait lorsque la dernière page de Riverdream vient à être tournée. Un peu trop lent par moment, trop à d'autres (la fin me paraît un peu précipitée), trop prévisible aussi, Riverdream n'est peut-être pas l'excellent roman que l'on attendait. Il faut dire qu'avec le nom de Martin sur la couverture, nos attentes de lectures ont sûrement été vues à la hausse.
  
7,5/10 Riverdream, s'il revisite d'une manière originale le mythe du vampire, se révèle un cran en dessous de mes espérances... assez élévées je l'avoue ;-). Un roman à conseiller à tous les amateurs de vampires et de fantastique en général !  

Simatural

Publié dans Critiques Fantastique

Commenter cet article