Fiche n ° 35 : La Trilogie du Magicien Noir de Trudi Canavan

Publié le par Simatural

Couverture :



Résumé :

Comme chaque année, les magiciens d’Imardin se réunissent pour nettoyer la ville des indésirables. Protégés par un bouclier magique, ils avancent sans crainte au milieu des vagabonds, des orphelins et autres malandrins qui les haïssent.
Soudain, une jeune fille ivre de colère leur jette une pierre… qui traverse sans effort le bouclier magique dans un éclair bleu et assomme l’un des mages. Ce que la Guilde des magiciens redoutait depuis si longtemps est arrivé : une magicienne inexpérimentée est en liberté dans les rues ! Il faut la retrouver avant que son pouvoir incontrôlé ne la détruise elle-même, et toute la ville avec elle.
La traque commence…

Informations complémentaires :
tome 1 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=26965
tome 2 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=28420
tome 3 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=28419

Mon avis :
Avec le succès de Harry Potter, on ne compte plus le nombre de série où un(e) jeune homme/femme doit aller dans une école pour apprendre à maîtriser ses pouvoirs magiques. Allant du très mauvais (Tara Duncan)  au très bon (La trilogie de Bartiméus), les ersatz de HP voit arriver un nouveau membre. Gros Succès en Grande-Bretagne, la Trilogie de Magicien Noir s'approcherait plutôt de la seconde catégorie sans pour autant y parvenir.

Commençons par les défauts ou plutôt son défaut majeur. Le gros reproche que l'on pourrait faire à la première trilogie de l'auteure australienne Trudi Canavan concernerait son manque d'originalité : une jeune magicienne, un jeune voleur, un magicien noir... La formule semble avoir des airs de déjà-vu ! Défaut accentué à la lecture des trois tomes par quelques faiblesses de rythme ; l'auteur semble parfois prendre plaisir à noircir des pages sans pour autant faire avancer l'histoire.

Cependant, j'ai pris du plaisir à la lecture de cette trilogie. En effet, malgré les défauts cités précédemment, l'intrigue gagne en épaisseur au fil des tomes et ce qui ne semblait être que le problème d'une cité va vite se révéler être autrement plus important. Des égoûts d'Imardin aux nombreux pays environnants, le monde créé par Canavan se dévoile petit à petit et semble pouvoir abriter bien d'autres histoires (ce qui, j'ai cru comprendre, est en train de se faire...). De même, qu'ils s'appellent Sonea, Dannyl, Cery, Rothen, ou Akkarin, les tribulations de chacun se révèlent plaisantes à lire.    

7/10 J'ai longtemps hésité entre 7 et 7,5 mais force est de constater que, malgré des qualités indéniables, la trilogie du magicien noir manque cruellement de saveur. Agréable à lire, elle semble néanmoins réservé aux novices du genre (elle peut se lire dès 10 ans).
7/10 La Guilde des Magiciens
7/10 La Novice
7,5/10 Le Haut Seigneur
 

Simatural 

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article

Oyewo 02/03/2009 20:24

effectivement Simatural, le troisième volet est nettement meilleur