Fiche n °29 : L'homme qui dessinait des chats de Michael Marshall

Publié le par Simatural

Couverture :


Résumé :

« Révélation » pour Le Monde, « Surdoué » pour Le Nouvel Observateur, « Écrivain majeur » pour The Guardian, Michael Marshall nous offre dans ce recueil trente nouvelles qui démontrent toutes les facettes de son talent.
Thriller, horreur, fantastique, littérature générale ou science-fiction, aucun genre n’est à l’abri de son imaginaire. Car c’est par la forme courte que Michael Marshall s’est d’abord illustré, remportant prix littéraire sur prix littéraire, et il y est toujours fidèle – entre chaque roman il continue de produire des nouvelles, incapable de faire taire ses mains ni cette voix si unique qui est la sienne, impressionnant jusqu’à Stephen King lui-même, pourtant roi de l’exercice.
A travers des aspects aussi quotidiens qu’Internet, la vie de couple ou un homme qui dessine des chats à la craie sur le sol, Michael Marshall ne souhaite qu’une chose : vous toucher au plus profond. Car qui sait ce que l’homme cache en son sein ?

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=28410

Mon avis :
J'aime beaucoup Michael Marshall. Surtout ses romans comlètement barrés à mi-chemin entre la sf et le polar. Un peu moins ses polars plus traditionnels. Dire que j'attendais avec impatience ce recueil est un doux euphémisme... 

... et je n'ai pas été déçu, loin de là. En trente nouvelles, Marshall démontre, si besoin en était, qu'il est un auteur sur lequel il faut compter et qu'il n'est jamais aussi brillant que dans l'exercice de la nouvelle. Trente histoires courtes où l'auteur déploie tout son talent pour nous conter la complexité de l'âme humaine à sa façon. Les nouvelles présentes dans ce volume mettent en scène des personnages confrontés à des situations qui les dépassent par l'horreur qu'elles induisent. Une horreur qui ne trouve pas tant sa source dans leur environnement qu'au plus profond d'eux-même.

Des nouvelles qui impressionnent par leurs éclectismes, leurs justesses, leurs refus du pathétisme et un humour omniprésent.

9/10 Un recueil hautement conseillé pour un auteur haut sommet de son talent. Brillant ! 

Simatural

Publié dans Critiques Fantastique

Commenter cet article