Fiche n° 27 : L'Empire Caché (La saga des Sept Soleils 1) de Kevin J. Anderson

Publié le par Simatural

Couverture :


Résumé :

Les Ildirans, qui règnent sur tout le bras galactique, ont offert aux humains la technologie du moteur interstellaire, et les ont aidés à coloniser leurs premières planètes.
Deux siècles après ce premier contact, l’empire humain, soucieux de montrer sa force, décide d’enflammer Oncier, une planète géante gazeuse, afin de la transformer en soleil. Grâce à la technologie d’une civilisation disparue, les Klikiss, dont les ruines mystérieuses parsèment les planètes de la galaxie, une nouvelle étoile va naître.
Mais de mystérieuses sphères émergent du cœur d’Oncier, juste avant son embrasement. Ceux qui vivaient là semblent bien décidés à se venger. Et leur puissance est inimaginable.

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=28395

Mon avis :
Il y a des livres que vous ouvrez avec un gros a-priori... Kevin J. Anderson est en effet le co-auteur des nombreuses suite de Dune. J'en ai jamais ouverte une seule (ayant été écoeuré bien avant !) mais j'en ai entendu tellement de mal çà et là que... et bien, gros a-priori!

Alors c'est sûr que ce livre ne se différencie pas de le masse des space op' ni par son originalité ni par la qualité de son écriture. Pourtant, tout n'est pas à jeté loin de là.

L'empire caché est le début d'une grosse saga comme sait si bien les faire Peter F. Hamilton. Contrairement à ce dernier, on est très vite dans le bain. Pas de temps morts : l'histoire avance très vite, rythmée par des chapitres très courts correspondant chacun à un personnage bien précis. Pas de doute ! Anderson sait y faire pour accrocher son lecteur. De fait, je dois avouer avoir lu ce premier tome avec un plaisir certain. Tout est fait pour que ce livre soit un bon divertissement, l'auteur ne prétendant pas révolutionner le genre !

Et c'est la que le bât blesse : le monde est trop peu développé, les rebondissements sont visibles à des kilomètres. Bref, tout est trop convenu. Dommage, il y avait matière à faire beaucoup mieux...et peut-être que se sera le cas dans la suite ! En tout cas, je l'espère.

6/10 Bref, ce premier tome de la saga des sept soleils se révèle être du sous-Hamilton, miné par le manque d'ambition de son auteur. Pas mauvais, pas génial, juste convenu.

Simatural

Publié dans Critiques SF

Commenter cet article