Fiche n° 9 : Le Seigneur de l'Arc d'Argent (Troie 1) de David Gemmell

Publié le par Simatural

Couverture :


Résumé :

Trois personnages changeront la destinée de plusieurs nations. Helicon, le jeune prince de Dardanie, hanté par une enfance traumatisante ; la prêtresse Andromaque, dont le caractère de feu et l’indépendance forcenée se dressent contre la volonté des rois ; et le légendaire guerrier Argurios, emmuré dans la solitude et poussé uniquement par son besoin de vengeance. A Troie, ils découvrent une cité déchirée par des rivalités impitoyables – un maelström de jalousie, de tromperies et de traîtrise meurtrière. En dehors des murs de la cité légendaire, des ennemis assoiffés de sang convoitent ses richesses et complotent sa chute. C’est une époque de bravoure et de trahison. Une époque de bains de sang et de terreur. Une époque pour les héros !

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=27740
Tout sur cette trilogie (y compris les premières pages) : http://www.troie-lelivre.com/index.php

Mon avis :
Très souvent, les nouveaux livres d'un auteur attendu au tournant déçoivent; parfois, la carrière d'un écrivain stagnent, celui-ci n'arrivant pas à confirmer son talent. Gemmell, n'appartient à aucune de ses catégories. En effet, plus rarement, il arrive que des écrivains possédent une marge de progression incroyable et qu'ils arrivent à nous surprendre par la qualité toujours plus exceptionnelle de leurs oeuvres.
Attention, je n'oublie pas que l'auteur a eu des ratés (Les suites de Waylander était plus que moyennes, certains tomes du cycle Drenaï sont très convenus).

Mais lorsqu'on regarde attentivement ses oeuvres maîtresses, il convient d'observer une progression : Légende était bien, L'étoile du matin très bien, la série Rigante approchait l'excellence, et Troie... Et bien Troie... Troie est encore au dessus!

Mais parlons plutôt de l'oeuvre.

Alors l'histoire de la guerre de Troie dans le moule gemmellien, concrètement, ça donne quoi?
On retrouve dans ce nouveau cycle toutes les qualités de Gemmell qui servent une histoire qui s'y prêtait idéalement : de l'honneur, de la bravoure, du sang, de l'amour. A ces constantes de l'oeuvre de l'auteur anglais, ici à leur apogée, s'ajoute ce souffle épique dont Gemmell avait le secret.

Hector, Enée, Andromaque, Priam, et autres personnages mythologiques prennent vie sous la plume simple mais ô combien efficace de Gemmell, et lâcher le livre devient très vite impossible.

Tout le monde connaît la guerre de Troie. Ou du moins en connait certains passages. Si l'auteur prends parfois certaines libertés, ce qui marque dans l'intrigue est la manière dont l'auteur s'est employé à la rendre implacable. Comme une machine bien huilée, d'action peu reluisantes en fait d'armes héroïques (les deux se confondant très souvent), l'histoire avance de manière inexorable vers l'issue que l'on connait.

8,5/10 Troie
s'annonce somme le chef-d'oeuvre d'un auteur disparu prématurément. A la fin de la lecture de ce premier tome, une question se pose : jusqu'où Gemmell aurait-il pu aller ?

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article

Chips 07/03/2011 14:16


Je viens de me faire la trilogie ce week-end, et quelle claque ! J'adore Gemmell, mais là c'est clairement son chef-d'oeuvre. On a l'impression de lire l'histoire dont est tiré la légende.
Magnifique


Simatural 24/12/2009 19:06


A ta liste j'ajouterai le cycle de Rigante et l'Etoile du matin pour former le best of de Gemmell.


Micke 24/12/2009 18:39


Sans doute le meilleur Gemmel que j'ai lu avec Légende. Très bien construit, gemmel c'est surpassé !